28 septembre 2018

EROTIQUE de la SURFACE

  L'éthique, dans sa formulation ultime, consiste à abandonner la traître séduction des profondeurs pour la clarté des effets de surface. "Ad luminis oras". Pensée du matin clair. Conversion à la lumière infinie. Poésie de l'apparence. Ethique de la peau. D'où une érotique tout autre, loin de la normopathie ordinaire, consacrée par le discours religieux, sanctifiée par la morale. L'érotique traditionnelle est rabattue sur la sexualité. Or sexus, c'est sectus, section, coupure, blessure, découpe. La continuité originaire du... [Lire la suite]

27 septembre 2018

La SURFACE ABSOLUE -4 ...et l'ECOLOGIE PLANETAIRE

"Turbantibus aequora ventis..." Quand les vents agitent la surface (des flots). Turbare, turbulences, tourbillons, tumulte : toujours la "dinè" de Démocrite, tourbillon initiateur, père de toutes choses. Parfois la mer est calme, sereine bonace entre deux déferlements. Et toujours le mouvement, comme dans les âmes agitées, qui si rarement savent goûter la paix. De fait, il n'y a nulle différence de nature entre le mouvement des flots et celui des âmes : même nature, même tourbillon, et même accalmie. C'est le même livre, composé des... [Lire la suite]
26 septembre 2018

DE LA SURFACE ABSOLUE - 3

  L'idée de Surface Absolue exprime deux idées nécessirement liées : une surface, c'est l'image d'un étalement sans hauteur, profondeur ni épaisseur, le pur plan d'immanence. Absolu signifie sans rapport à quoi que ce soit, se causant et se développant selon sa propre logique interne. Surface illimitée, sans extrémité, sans dehors, elle est le tout considéré dans sa splendeur spéculative. Cette conception est sans rapport avec les théories astrophysiques, elle n'exprime pas un savoir sur l'univers, ou sur les univers. Elle... [Lire la suite]
25 septembre 2018

DE LA SURFACE ABSOLUE - 2

Dans mon livre "LA PASSION DU VIDE", j'avais abordé le thème de la Surface Absolue comme hypothèse "poiétique" de la nature du réel. J'aimerais y revenir après tout ce temps et toutes les expériences vécues depuis lors. Peut-être pourrai-je aujourd'hui être un peu plus précis et exhaustif dans ma présentation. Vous êtes au bord de la mer, le regard perdu sur l'immensité. Bintôt ciel et mer se confondent, abolissant tout horizon. Les contours des objets qui volent ou flottent s'estompent lentement dans une contemplation vide, ouverte... [Lire la suite]
24 septembre 2018

De la SURFACE ABSOLUE

La "Surface Absolue" n'est pas exactement un concept, dans la mesure où tout concept est différentiel, comprenant et exprimant une réalité finie, définissable par distinction d'avec un autre concept, lui-même expressif d'une autre réalité. Par exemple : "temps" par opposition à "espace".  Mais les philosophes ont de longtemps créé des notions englobantes qui ne s'opposent à rien, ne délimitent rien, désignant la totalité absolue dont ils s'efforcent de rendre compte par un terme absolu, ce qui, en toute logique, est une... [Lire la suite]
25 mai 2017

Le DIEU du TEMPS : poème

          Quand meurt le dieu       De belle mort, ou qu'il succombe       Aux quolibets de la foule, le deuil       Etend son linceul blanc sur la terre,       Mais l'esprit, épuré, concentré,       Après la longue nuit se change       Dans la marée muette des nuages       Des saisons cavalières,       Dans les ruées d'orage, à coups d'éclairs       En figure... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 août 2015

CHAP IV - DECONSTRUCTIONS II - DE la PEAU

                                      CHAPITRE QUATRE : DECONSTRUCTIONS 2 – DE la PEAU     TABLE     1 Panorama  2 La Grande mer  3 Surface, rien que surface  4 Image du corps  5 Sensation  6 Culture de peau  7 Décomposition  8 Feuilles d'automne  9 Ethique de la peau  10 Raccordements  11 Fuites  12 La Peau psychique  13 Refus de... [Lire la suite]
09 août 2015

CHAP XX - De la SURFACE et du PLAN d' IMMANENCE

                       CHAPITRE VINGT : DE LA SURFACE et du PLAN d'IMMANENCE      TABLE  1 De la Surface Absolue  2 Du plan d'immanence  3 De la nature et du ça  4 Plan d'immanence, plan des différences  5 Des effets de surface  6 Il y a  7 Philosophie de la nature : Goethe  8 De la légèreté  9 Du miroitement sensoriel  10 Tragique et joie  11 Ecologie planétaire  12 Tuchè ... [Lire la suite]
11 novembre 2013

Du SUJET et du PLAN d' IMMANENCE

    A quoi reconnaît-on l'existence du sujet? A ceci qu'il se présente dans le monde, à la surface des choses, qu'il jaillit du plan de l'immanence indifférente pour y poser, par la parole ou l'acte, un mode subjetif d'affirmation de soi. Tel est Ulysse, s'éveillant d'un long sommeil aprés son naufrage, et s'avançant vers les jeunes filles qui jouaient sur le rivage :    "Comme un lion nourri dans les montagnes    S'en va par la pluie et le vent, assuré de sa force,    Les yeux en feu, il... [Lire la suite]
11 juin 2013

L' ABIME et la SURFACE : le vertige de l' illimité

    Pour Nietzsche il se pourrait que la vérité soit femme. Pour Démocrite elle est dans l'abîme. Mordious! La vérité serait une femme dans l'abîme! Voilà qui me plaît assez. C'est dire en tout cas que nous ne sommes pas près de la repêcher! Plus sérieusement, je pense qu'il y a là de quoi méditer. Cet apologue comique nous permet d'établir une relative certitude, c'est que la vérité n'est pas de l'ordre du savoir - ce que mes chers pyrrhonniens répètent sur tous les tons depuis vingt quatre siècles. La conception... [Lire la suite]