11 juin 2015

Les ATOMES et les LETTRES : LUCRECE

  Si la somme arithmétique des atomes est infinie, formant l'infinité des corps dans l'univers, ils sont en nombre fini quant à leur forme et leur structure, se combinant de mille manières dans toutes sortes de corps : en quelque sorte l'atomisme anticipe la chimie moderne, rêvant, sans y pouvoir parvenir, d'une table exhaustive des éléments : "Conçois donc un grand nombre de corps (premiers) Commun à maintes choses, comme les lettres aux mots" (I, 196, 197). Cette analogie, ici clairement exprimée, entre l'atome et la... [Lire la suite]

14 janvier 2010

PHYSIS , évidente et cachée

Deux énigmes grandioses résonnent du fond de notre histoire oubliée : "La nature aime à se cacher"  Héraclite La vérité est dans l'abîme"  Démocrite. A suivre la pente héraclitéenne on ne peut se déprendre d'un premier étonnement. La nature n'est-elle pas, comme le dit Marcel Conche dans les Essais sur Homère, l'"Evidente", celle qui se donne de toutes parts à voir, entendre, savourer, admirer et redouter? Nuages et soleil, terre, forêts et fleurs, rivières et plaines, quoi de plus évident, de plus présent? Et pourtant...... [Lire la suite]
03 janvier 2010

MYTHOS : du sens originaire de la Vérité

On aurait grand tort de négliger le MYTHOS, cette forme dite archaïque de pensée, telle qu'elle nous est accessible dans les textes d'Homère, d'Hésiode ou de Sappho, chez qui résonne encore la voix des anciennes paroles divines, et dans la tragédie, toute pétrie de récits mythiques. Il est trop facile de sourire de ces constructions mentales irrationnelles, embrouillées et répétitives en quoi se délectaient les hommes de l'âge de bronze. La tradition philosophique oppose résolument LOGOS à MYTHOS, et prétend de Logos seul tirer... [Lire la suite]