09 août 2017

Le Chant des Origines, III, 6

                         6    Comme placé aux bords de la mort éternelle  Demande-toi chaque soir ce qu'est ta vie.  Si tu n'existais plus comment serait le monde ?  Les fleuves continuent de couler, les montagnes  Dressent toujours leur cimes altières vers le ciel.  Non, rien ne serait changé : le monde  Demain comme aujourd'hui poursuit son cours.  Toi tu ne seras plus. Toi seul pour toi.  Tu auras passé... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mars 2017

De la MEDITATION

  Il est diverses manières de méditer. Méditer est d'abord un terme militaire : s'entraîner, plier son corps à l'exercice, à l'effort, à l'endurance. Cette indication est précieuse, il faut la garder. Pas de méditation sans participation du corps, ne serait-ce que par la position assise, le recueillement physique, la patience, sans lesquels la pensée s'en va vagabondant dans toutes les directions. Les Chinois ont développé, pendant des siècles, des pratiques de méditation en mouvement qui allient le geste à la respiration, et... [Lire la suite]
19 juillet 2016

Des LIMITES et OBSTACLES au NON-ATTACHEMENT

  C'est une acquisition tardive, mais d'autant plus précieuse : j'ai appris à me détacher, à oublier, à laisser derrière moi, à me détourner si bien, et si vite, que c'est à peine si je me souviens de la veille, de ce que j'y fis, j'y vécus, y ressentis. Je m'en ressens plus léger chaque jour. Il fut un temps où je ressassais, n'en finissant avec rien, affligé de cette pathologie digestive qui nous transforme en ruminants. Aujourd'hui, à peine mon article rédigé, je passe à autre chose, sans regret, sans remords : j'ai fait du... [Lire la suite]
24 février 2016

De la PERCEPTION ENDOPSYCHIQUE

  La perception endopsychique est la perception des états, des mouvements, des modifications intérieures. A un premier niveau elle apparaîtra comme une orientation contre-nature, une sorte de monstruosité, parce que la perception, de son propre mouvement spontané, nous met en relation avec le monde extérieur : voir, entendre, goûter, toucher, sentir ce qui se manifeste à moi comme image, son, odeur, forme et intensité, que spontanément j'attribue à des "objets", immédiatement perçus comme extérieurs à moi. Ainsi se forme un... [Lire la suite]
12 février 2016

PLONGEE MEDITATIVE.

  Revenir sans cesse aux fondamentaux, surtout si la pensée s'emballe et que le pathos s'en mêle. Quels sont les fondamentaux ? C'est avant tout l'expérience présente, dont nous avons la sensation. C'est pourquoi il faut revenir au corps, si par là nous entendons ce qui se passe, ce qui passe dans les organes des sens. Nous ne savons pas ce qu'est le réel dans sa dimension universelle, nous n'en avons qu'une aperception, fragmentaire mais effective, dans les sensations, et dans cette respiration qui fait la liaison entre le... [Lire la suite]
07 mai 2014

FEUILLE et RIVIERE : méditation

    "Vif, allègre et résolu, il ne s'attache à rien dans le monde...". L'impermanence, objet de souffrance pour l'âme inquiète, éprise de durée et de certitude, est la cause qui libère de nos attachements. Vérité double de la souffrance : ce qui vient, s'en va, nécessairement. Tout ce qui, de sa nature, se compose et se forme, de sa nature se défait selon l'ordre du Temps. L'âme inquiète qui espère une durée infinie, bientôt se repose dans le mouvement paisible qui emporte la souffrance. Dans la méditation sans objet,... [Lire la suite]

23 août 2013

RETOUR au CORPS : psychiatrie et méditation

    Qui a dit : "C'est dans ce corps long de cinq coudées que je trouverai le monde, l'origine du monde, la cessation du monde et le sentier qui mène à la cessation du monde"? Gageons que ce n'est pas un penseur occidental, et même le sublime Epicure, si soucieux de la santé et de l'équilibre du corps n'est allé jusque là.  Le corps et non l'esprit, et l'âme, et le moi, et le soi encore moins. Car l'esprit est comme un singe qui saute de branche en branche. Et l'âme est introuvable, le moi illusoire et le soi une... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2012

MEDITATION

        MEDITATION     Méditer l’hiver Méditer le printemps C’est tout un. Le dieu Brille en beauté au cœur des choses Le ciel et la terre ne font qu’un
Posté par GUY KARL à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2011

De l'INSTANT : désir et plaisir constitutifs

La vie réelle se joue dans l'instant. C'est dans l'instant que la vie bascule, ou ne bascule pas. Dans l'absolu, chaque instant est une question de vie et de mort. Vivre, c'est prolonger la vie d'une seconde, de seconde en seconde. Mais à cela nous ne pensons guère, distraits que nous sommes par nos "affaires", pré-occupés des moments à vivre que nous croyons acquis sans discontinuité. Un retour réflexif nous permet de déconstruire cette naïveté, et de mesurer la précarité de nos vies. Avant "maintenant" c'est du passé, après... [Lire la suite]
16 février 2011

Les TROIS DEGRES de la MEDITATION

Mediter, c'est dans notre tradition occidentale réfléchir avec sérieux et profondeur sur un objet de pensée. La méditation suppose l'attention soutenue, la concentration et la constance. Discipline de l'esprit : scholè, c'est à dire étude méthodique à partir de la liberté, de la disponibilité d'esprit. Mais plus profondément, la méditation suppose un séjour prolongé, une familiarité conquise, une pénétration de l'objet. Exercice en somme de toutes les facultés mentales  auprès d'un objet de contemplation pensé comme énigme, et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,