19 octobre 2018

De l' ERRANCE

  Errare humanum est : se tromper est humain, soit : l'erreur est humaine. Le verbe "errer" ne vient pas de errare mais de iterare, qui signifie cheminer - songeons à l'itinéraire. Iter c'est le chemin. Errer c'est aller, marcher, cheminer, puis dans un sens péjoratif, aller au hasard, de droite et de gauche, "vaguer" - terme remarquable hélas tombé en  désuétude, mais qui inspire encore le divaguer, vaguer à tort et à travers. Mais on peut entendre, sans forcer le trait, dans notre "errer" une lointaine consonance avec le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 08:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 octobre 2018

EXERCICE de VACUITE

    C'est ma pratique à moi, mon exercice spirituel - encore que ce terme de spirituel me semble surchargé de notations douteuses - de me déprendre par degrés de toute référence, de toute notion de sens, de valeur et de finalité, m'efforçant au dépouillement intégral, considérant la viduité du ciel, l'indifférérence du sort, la vanité de nos représentations, la non-signifiance universelle comme une donnée infrangible et définitive. Ce n'est pas facile, compte tenu de notre farouche besoin de croire, de notre tenace désir... [Lire la suite]
04 octobre 2018

L'UN et la DIFFERENCE : ode à Pyrrhon

  Ebattons-nous ! L'intérêt inestimable de la position pyrrhonienne est de nous libérer de tout souci de savoir, de pouvoir et de prévoir. Les choses vont leur cours, et s'il est nécessaire de pourvoir à l'usage et à la commodité de la vie, la sienne propre et celle des proches, et à l'aventure même celle du corps politique, il n'en résulte nullement qu'il faille être constamment préoccupé, enbesogné, au point de virer à l'atrabiliaire. La tristesse est mauvaise conseillère, et j'en parle d'autant mieux que de nature j'y suis... [Lire la suite]
06 août 2017

Le Chant des Origines : Chant sixième : 2

  2 C'est le chemin le plus difficileQui ne vient de nulle partQui ne va nulle partQui semble piétiner sur place,Patient, impatient, tenace, vivace,Chemin des poètes désoeuvrésDes errants dépréoccupés,Eux qui ne savent jamais très bien où est le nordQui estiment qu'au fond il n' y a pas de nordQuoi que l'on fasse, ou que l'on soit, on est est toujours au nordOn ne saurait se perdre dans le monde,Où que l'on soit on est toujours au monde,A l'origine, car de partout jaillit le feu de l'origineDes milliards de processus finissent... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 juin 2016

CE CHER FANTASME

  Pour une conscience philosophique c'est une banalité : chacun croit diriger sa vie et ne fait que suivre son fantasme. C'est évident à observer les autres, c'est très obscur à qui prétend s'observer soi-même. Il faudrait être à la fois en soi-même et hors de soi, pour s'éprouver dans ses émois et se voir dans ses comportements, étalés sous l'oeil scientifique et critique. Aussi ne peut-on guère progresser qu'à repérer les choses dans l'après-coup : voilà ce que j'ai fait, alors que je voulais faire tout autre chose. Comment... [Lire la suite]