04 décembre 2012

De la DESIDENTIFICATION RADICALE : BOUDDHA

        Dans un de ses discours, le plus redoutable peut-être, intitulé "La cause originelle", Bouddha expose les diverses étapes d'une totale et radicale désidentification. Le but de la démonstration est clair : l'homme s'attache à toutes sortes de représentations, s'identifie à elles pour y fonder son existence subjective, s'y maintenir dans l'être, quels qu'en soient par ailleurs les souffrances et les déboires. Seul celui qui est passé par le "grand dégoût", qui a mesuré la puissance de l'illusion et brisé... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2009

RETOUR sur le CONTINUUM PSYCHIQUE

L'univers décrit et analysé par la psychanalyse correspond assez bien à ce que Bouddha appelle le Samsâra : sensations, attachements libidinaux, perceptions, émotions, fantasmes, pensées labiles, désir et compulsion de répétition, amour et haine, ambivalence des sentiments, avec un coefficient tragique indépassable. Freud laisse peu de chance aux motions positives dans la mesure où une dimension agressive, voire destructrice colore tout sentiment, tout désir, tour projet, fût-il apparemment tout à fait innocent ou louable. Pas d'amour... [Lire la suite]
12 mai 2009

Du SAMSARA

Le Samsâra est une notion fondamentale dans la pensée de Bouddha. En fait il n' a pas créé le terme mais le reprend de manière originale dans une perspective essentiellement pratique. Pour lui ne compte vraiment qu'une question : comment parvenir à la cessation de la souffrance, le nibbana. Dans la conception classique de l'Inde pré-bouddhique Samsâra définit le cycle quasi interminable des naissances, des morts et des renaissances. Chaque âme (atman) s'incarne dans un corps périssable et parcourt le cycle, de bas en haut, ou de... [Lire la suite]