25 août 2015

CHAP II - De l' ETONNEMENT

                                       CHAPITRE DEUX : DE L'ETONNEMENT      TABLE   1 Pathographie 2 La Source 3 Aporie 4 Immédiateté 5 Immanence             1 Pathographie     Il est de bon ton, depuis Aristote, de déclarer que l'origine de la philosophie c'est l'étonnement. "Thaumazein " : s'étonner, admirer. Ce qui éblouissait Aristote,... [Lire la suite]

23 août 2015

CHAP IV - DECONSTRUCTIONS II - DE la PEAU

                                      CHAPITRE QUATRE : DECONSTRUCTIONS 2 – DE la PEAU     TABLE     1 Panorama  2 La Grande mer  3 Surface, rien que surface  4 Image du corps  5 Sensation  6 Culture de peau  7 Décomposition  8 Feuilles d'automne  9 Ethique de la peau  10 Raccordements  11 Fuites  12 La Peau psychique  13 Refus de... [Lire la suite]
09 août 2015

CHAP XX - De la SURFACE et du PLAN d' IMMANENCE

                       CHAPITRE VINGT : DE LA SURFACE et du PLAN d'IMMANENCE      TABLE  1 De la Surface Absolue  2 Du plan d'immanence  3 De la nature et du ça  4 Plan d'immanence, plan des différences  5 Des effets de surface  6 Il y a  7 Philosophie de la nature : Goethe  8 De la légèreté  9 Du miroitement sensoriel  10 Tragique et joie  11 Ecologie planétaire  12 Tuchè ... [Lire la suite]
11 septembre 2012

PLAN d' IMMANENCE - PLAN des DIFFERENCES

          Notre existence se déroule sur deux plans nettement opposés. Toute la question est d’établir un rapport entre eux, qui ne soit pas invivable, conflictuel et névrotique. La santé sera le signe de l’harmonie entre les deux. Le premier plan, le plus évident, le plus universel, c’est celui de la culture, entendue au sens le plus large : société humaine plus ou moins organisée, institutions diverses, législation, production, travail, droit et morale, politique, traditions, art, religion,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 septembre 2012

Du PLAN d' IMMANENCE

          « L’apparence l’emporte sur tout » écrit Timon, qui passe pour un fidèle défenseur de la sagesse pyrrhonienne. Cela signifie qu’il n’existe que des apparences, ou mieux des apparaître-disparaître, lesquels ne renvoient  à nulle essence fixe et permanente, à nul Etre. Il s’agi t de ruiner à tout jamais l’opposition classique de l’apparence et de l’essence, de l’être et de l’apparaître : le terme même d’apparence devient caduc, puisque « rien » n’apparaît plus, si... [Lire la suite]
10 juin 2011

DES TROIS REVOLUTIONS MENTALES : spiritualisation

Dans le cheminement de spiritualisation je vois trois moments essentiels, trois crises, trois étapes d'une révolution mentale intégrale. Le premier est de désapprendre tout ce qui a été assimilié dans le processus de socialisation, non pas que ces enseignements soient nécessairement faux, mais ils sont intégrés sans vérification. C'est ainsi que Descartes, par exemple, se propose de remettre en doute les leçons de l'école, les théories des philosophes, les opinions communes, et même les préceptes de la foi. Dans cet esprit il préfère... [Lire la suite]
08 décembre 2009

DU POLYTHEISME

Suis-je polythéiste, panthéiste ou athée? Je ne sais pas penser dans ces catégories-là. Ce qui est absolument certain c'est que je ne me reconnais en rien dans les religions, quelles qu'elles soient. Mais de toutes je déteste le plus  les monothéismes, ces mornes fixations sur l'Un. " Credo in unum Deum " Mais aussi : "Ein Volk, eine Sprache, ein Führer" : un peuple, une langue, un guide. Toujours l'unité contre le pluralisme, l'univocité contre la multiplicité, la mon-archie contre la démo-cratie, la pyramide... [Lire la suite]
29 avril 2009

DU MOI ECLATE

Qu'est ce qu'un Moi éclaté? Mettons de côté toute référence à la pathologie et supposons qu'on puisse concevoir une pleine santé, une grande santé, non dans un moi structuré sur le mode paranoïaque ou normopathique ( ni obsession mégalomaniaque, ni conformisme social intériorisé) mais comme mode d'être, de sentir, de parler et d'agir selon le principe de multiplicité. Qu'est ce à dire? Nous croyons généralement que le moi doit être unifié, totalisé, voire totalitaire : un corps, une âme, un esprit, un caractère, une personnalité,... [Lire la suite]