13 septembre 2016

CONDITIONS CORPORELLES

  L'éducation vise à doter le sujet d'une capacité de penser relativement autonome à l'égard des affects corporels et émotionnels. Je dis relativement car il est manifeste que cette autonomie est très partielle. Considérant ma propre idiosyncrasie je vois qu'il me faut une quantité impressionnnate de conditions favorables pour pouvoir exercer pleinement mes facultés créatrices : un bon sommeil, une bonne digestion, une aération préalable - je marche toujours un peu avant de m'installer à mon bureau - du silence, une ambiance... [Lire la suite]

23 juin 2016

BLESSURES du CORPS, BLESSURES du TEMPS

  Cette blessure nous la vivons d'abord dans le corps, avant que le psychisme ne consente à l'enregistrer. Ce sont d'abord les humbles besoins immédiats qui nous fendent à intervalles réguliers, nous ramenant à la condition d'un vivant qui ne se soutient que de repousser la mort : faim, soif, sommeil, respiration, élimination, territorialisation. Vivre c'est rétablir un équilibre fonctionnel qui se défait sans cesse. Pulsions, tendances, instincts, dont la puissance contraignante oriente nos vies, et, de même, ne connaissent pas... [Lire la suite]
06 janvier 2016

THEORIE des FLUX (2) - du corps comme illusion

  Qu'est ce qu'un corps ? Que ce soit un nuage, une rivière, une plante, un oiseau, une femme ? Je vois deux manières de répondre, complètement inverses l'un de l'autre, selon que vous vous placez dans la stabilité ou dans le flux.  La première consiste à définir le corps comme un ensemble plus ou moins organisé, structuré, harmonique, d'éléments assemblés, reliés entre eux par la puissance d'une forme. C'est ainsi par exemple que les Stoïciens disent que c'est la forme qui organise une matière inerte, "femelle", passive.... [Lire la suite]
20 août 2015

CHAP VIII - Du CORPS

                             CHAPITRE HUIT : Du CORPS    TABLE 1 Corps pulsionnel 2 Observation du corps 3 Pluralisme corporel 4 L'Avant et l'arrière 5 Représentation et réel  6 Le corps réel 7  Le ça : Groddeck 8 Flux  9 L'heure de la sensation vraie 10 Sexualité 11 Instinct et institution 12 Santé 13 La danse de la déesse         1 Corps pulsionnel       Je... [Lire la suite]
03 août 2015

CHAP XXVIII - ETHIQUE

                   CHAPITRE VINGT HUIT : ETHIQUE       TABLE   1 Fondement de l'Ethique 2 Voie Moyenne 3 Ethique de l'Idiotie 4 Ethique de la Joie 5 Résolution éthique et savoir tragique 6 Sublimation 7 Du Deuil et de la Gratitude 8 Savoir, devoir, espoir 9 Programme de pratique épicurienne 10 De la Liberté de nature 11 Vivre et penser 12 Pratique du corps         1 Fondement de l'Ethique   A tout prendre,... [Lire la suite]
25 avril 2015

NON SAVOIR et REEL : SCHOPENHAUER

  Dans ses Manuscrits Posthumes, Schopenhauer écrit "En vérité, tout ce que nous nous plaignons de ne pas savoir, ne peut sans doute pas être su". Et encore : "Le substrat de tout cela, ce qui veut et connaît, ne nous est point accessible, nous n'avons vue que sur l'extérieur, à l'intérieur tout est obscur". Schopenhauer est de ces penseurs qui ne se font pas d'illusions sur les pouvoirs de la connaissance rationnelle. Il n'a pas la naïveté de croire que par la raison discursive nous puissions parvenir au coeur de la réalité,... [Lire la suite]

28 janvier 2015

ECARTELEMENTS V - ANTIDEPRESSEURS

               ANTIDEPRESSEURS     Frénésie, mots éclairs, mots boutoirs Diarrhée de jets bruts, Vociférant Je harcèle le vide, j’éructe dans la nuit Je me demande si je suis.   Librium, Témestat, Gardenal Livide en somme, thème à trépas et garde-anal Dix millions de cachets par jour De quoi me gardez-vous, pilules amères De quelle atroce, insupportable Amère vérité ?   En finir avec la dépressivité Ce mal-vivre, mal... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 décembre 2014

CORPS-UNIVERS : POESIE 3 (recueil, 1 à 4)

           CORPS UNIVERS                 ARGUMENT   Formes dissoutes,images disloquées Dans la déroute du corps-arbre, du corps-maison, de l'architecture ordinaire qui magnifie l'unité et le sens, je ne vois nulle tristesse, mais l'aube d'une nouvelle histoire qui porterait dans l'ordre humain les brillantes révolutions de l'astrophysique, parachevant la décentration initiée par la science. Dissous dans l'univers, mêlé aux milliards de courants de la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 mars 2014

Du CORPS comme multiplicité pulsionnelle

    La grande erreur de Descartes fut de concevoir - outre la séparation ontologique du corps et de l'âme - le corps comme "étendue" : spatialité et matérialité, et l'organisme comme machine. De là une physiologie mécaniste qui renouvela l'approche anatomique, mais qui contribua fortement à méconnaître la puissance interne des organismes, la dynamique de croissance, les capacités d'adaptation et de renouvellement. L'organisme n'est pas une machine, même si certaines relations causales peuvent se décrire à l'aide de ce... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mars 2014

SAGESSE du CORPS : de la santé latente

    Ce qui m'a sauvé jusqu'ici, sustenté au dessus des pires abîmes, alors que de toute ma carcasse je tremblais dans le désarroi, incertain de tout et de moi plus encore, suspendant toute croyance dont le fond misérable et controuvé ruinait toute possibilté de croire - ce qui m'a sauvé c'est une inexplicable disposition fondamentale, une certaine forme de santé latente, d'autant plus étrange et inexplicable que par ailleurs l'édifice craquait comme une mansarde délabrée - une santé du corps, plus ferme et résistante que... [Lire la suite]