20 août 2015

CHAP VIII - Du CORPS

                             CHAPITRE HUIT : Du CORPS    TABLE 1 Corps pulsionnel 2 Observation du corps 3 Pluralisme corporel 4 L'Avant et l'arrière 5 Représentation et réel  6 Le corps réel 7  Le ça : Groddeck 8 Flux  9 L'heure de la sensation vraie 10 Sexualité 11 Instinct et institution 12 Santé 13 La danse de la déesse         1 Corps pulsionnel       Je... [Lire la suite]

03 août 2015

CHAP XXVIII - ETHIQUE

                   CHAPITRE VINGT HUIT : ETHIQUE       TABLE   1 Fondement de l'Ethique 2 Voie Moyenne 3 Ethique de l'Idiotie 4 Ethique de la Joie 5 Résolution éthique et savoir tragique 6 Sublimation 7 Du Deuil et de la Gratitude 8 Savoir, devoir, espoir 9 Programme de pratique épicurienne 10 De la Liberté de nature 11 Vivre et penser 12 Pratique du corps         1 Fondement de l'Ethique   A tout prendre,... [Lire la suite]
25 avril 2015

NON SAVOIR et REEL : SCHOPENHAUER

  Dans ses Manuscrits Posthumes, Schopenhauer écrit "En vérité, tout ce que nous nous plaignons de ne pas savoir, ne peut sans doute pas être su". Et encore : "Le substrat de tout cela, ce qui veut et connaît, ne nous est point accessible, nous n'avons vue que sur l'extérieur, à l'intérieur tout est obscur". Schopenhauer est de ces penseurs qui ne se font pas d'illusions sur les pouvoirs de la connaissance rationnelle. Il n'a pas la naïveté de croire que par la raison discursive nous puissions parvenir au coeur de la réalité,... [Lire la suite]
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS V - ANTIDEPRESSEURS

               ANTIDEPRESSEURS     Frénésie, mots éclairs, mots boutoirs Diarrhée de jets bruts, Vociférant Je harcèle le vide, j’éructe dans la nuit Je me demande si je suis.   Librium, Témestat, Gardenal Livide en somme, thème à trépas et garde-anal Dix millions de cachets par jour De quoi me gardez-vous, pilules amères De quelle atroce, insupportable Amère vérité ?   En finir avec la dépressivité Ce mal-vivre, mal... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 décembre 2014

CORPS-UNIVERS : POESIE 3 (recueil, 1 à 4)

           CORPS UNIVERS                 ARGUMENT   Formes dissoutes,images disloquées Dans la déroute du corps-arbre, du corps-maison, de l'architecture ordinaire qui magnifie l'unité et le sens, je ne vois nulle tristesse, mais l'aube d'une nouvelle histoire qui porterait dans l'ordre humain les brillantes révolutions de l'astrophysique, parachevant la décentration initiée par la science. Dissous dans l'univers, mêlé aux milliards de courants de la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 mars 2014

Du CORPS comme multiplicité pulsionnelle

    La grande erreur de Descartes fut de concevoir - outre la séparation ontologique du corps et de l'âme - le corps comme "étendue" : spatialité et matérialité, et l'organisme comme machine. De là une physiologie mécaniste qui renouvela l'approche anatomique, mais qui contribua fortement à méconnaître la puissance interne des organismes, la dynamique de croissance, les capacités d'adaptation et de renouvellement. L'organisme n'est pas une machine, même si certaines relations causales peuvent se décrire à l'aide de ce... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2014

SAGESSE du CORPS : de la santé latente

    Ce qui m'a sauvé jusqu'ici, sustenté au dessus des pires abîmes, alors que de toute ma carcasse je tremblais dans le désarroi, incertain de tout et de moi plus encore, suspendant toute croyance dont le fond misérable et controuvé ruinait toute possibilté de croire - ce qui m'a sauvé c'est une inexplicable disposition fondamentale, une certaine forme de santé latente, d'autant plus étrange et inexplicable que par ailleurs l'édifice craquait comme une mansarde délabrée - une santé du corps, plus ferme et résistante que... [Lire la suite]
23 août 2013

RETOUR au CORPS : psychiatrie et méditation

    Qui a dit : "C'est dans ce corps long de cinq coudées que je trouverai le monde, l'origine du monde, la cessation du monde et le sentier qui mène à la cessation du monde"? Gageons que ce n'est pas un penseur occidental, et même le sublime Epicure, si soucieux de la santé et de l'équilibre du corps n'est allé jusque là.  Le corps et non l'esprit, et l'âme, et le moi, et le soi encore moins. Car l'esprit est comme un singe qui saute de branche en branche. Et l'âme est introuvable, le moi illusoire et le soi une... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2010

ESTHETIQUE EPICURIENNE

"Pour moi, c'est assuré, je ne sais plus à quoi reconnaître le bien, si je mets de côté les plaisirs pris aux saveurs, et si je mets aussi de côté les plaisirs pris à l'amour, ceux pris au sons et ceux pris aux formes". Epicure : traité "Sur la fin". Et dans la lettre à Pythoclès : "Fuis toute espéce de culture, bienheureux, toutes voiles déployées". Voilà qui est clair : saveurs, sons, formes, ce sont les données de la perception sensible. Plaisirs de l'amour, encore la perception sensible. On notera que la rencontre amoureuse ne se... [Lire la suite]
29 avril 2009

DU MOI ECLATE

Qu'est ce qu'un Moi éclaté? Mettons de côté toute référence à la pathologie et supposons qu'on puisse concevoir une pleine santé, une grande santé, non dans un moi structuré sur le mode paranoïaque ou normopathique ( ni obsession mégalomaniaque, ni conformisme social intériorisé) mais comme mode d'être, de sentir, de parler et d'agir selon le principe de multiplicité. Qu'est ce à dire? Nous croyons généralement que le moi doit être unifié, totalisé, voire totalitaire : un corps, une âme, un esprit, un caractère, une personnalité,... [Lire la suite]