01 mars 2012

HOLDERLIN : la GRECE et la MODERNITE

« Qu’est-ce donc, qui m’attache Aux anciennes rives heureuses Que je les aime plus encore Que le pays paternel ? Comme en céleste captivité Courbé, parlant au long du jour, Je suis là bas, où, les pierres le disent, Apollon Allait en royale figure, Où Zeus s’épanchait sur d’innocents éphèbes Engendrait des fils de sainte manière Et des filles, Séjournant muet parmi les hommes ? »                      ... [Lire la suite]