Sans but est la voie

   Innocente comme sont les fleurs

   Ouvertes au ciel, faciles

   A fleurir, à périr.

   Mais toute vie, ou grincheuse ou gracieuse,

   A la terre retourne,

   Selon le temps.

 

   Quelques-uns, obnubilés par l'objectif,

   Ne regardent ni de droite ni de gauche,

   Aveugles-sourds à l'élément - et d'autres

   Ne se fient qu'au hasard qui les accueille

   Où qu'ils soient, et leur offre la voie !

 

   "Plein de ressource et sans ressource est l'homme"

   Quoi qu'il fasse, où qu'il soit,

   Multiples voies, unique voie.

 

   La voie ne mène à nulle auberge,

   Elle est au croisement de toutes les routes,

   Juste ce creusement, cette trouée, cette éclaircie,

   Ce vide lieu, ramassant

   Toutes les dimensions du temps.