Kunisme, c'est la traduction du grec kunismos : "canin". de kuon, le chien. Cette expression de "kunisme" a été forgée comme attribut de Diogène, dit le Chien, en raison de son comportement aboyant, fantasque et provocateur. On dit d'habitude "cynique" mais ce terme a été détourné de son sens philosophique. A juste titre le cynisme a mauvaise presse en ce qu'il désigne une attitude immorale de froideur impitoyable devant la malheur d'autrui, voir de complaisance esthétique à ce malheur. La politique est-elle cynique? Voir Machiavel. En tout cas j'utilise délibérément le terme de kunique pour qualifier l'originale et inimitable sincérité de Diogène, jusque dans ses frasques les plus surréalistes: habiter un tonneau, marcher avec une lanterne allumée en plein jour en disant " chercher un homme", se faire le chantre du faux monnayage, de l'inceste et du cannibalisme, se moquer ouvertement d'Alexandre etc.  Si nous ne pouvons juger sainement de ces étranges pratiques nous pouvons au moins y lire une originalité et une sincérité absolue. Lire Diogène Laerce: vie et sentences des philosophes illustres . Ou Michel Onfray : "Cynismes"

Je parlerai souvent de Diogène. Et toujours avec respect. Donc du kunisme comme éthique philosophique. GK

SL554862

L'amphore de Diogène "le Chien", Démocrite, Grèce, 2007 ( images de Crète, cliquez ici)