07 mars 2019

MIRAGES, MIROITEMENTS

  Ce qui constitue le statut propre de la phantasia telle que nous l'avons décrite plus haut c'est le miroitement : poikilesthai - ah ce verbe superbe de la langue grecque, il est à lui-même un miroitement ! Cela brille, cela scintille, cela fascine, trouble et séduit. C'est la folie de Narcisse, qui s'avance, éperdu, pour saisir une image, qu'il voit comme image de l'autre. La phantasia flotte dans cet entre-deux aérien où se perdent les repères de la perception sûre, où le sujet hésite, aspiré vers l'objet de désir, et... [Lire la suite]

06 mars 2019

MIRAGES du DESIR

  Quant au désir le discours ordinaire le pose comme mouvement d'appropriation : désir de biens, de richesse, de renommée, désir de l'autre. C'est la raison pour laquelle il est juste de signaler le danger qu'il comporte, lorsque l'esprit se laisse, par l'anticipation imaginative, séduire, capter, jusqu'à y perdre le bon sens. C'est l'action troublante de la "phantasia", qu'il est difficile de rendre en français, et qui pourrait se traduire approximativement par représentation, ou image phantasmatique. Le latin nous donne le mot... [Lire la suite]
11 septembre 2018

PHANTASIA : présentation imageante

  Vous êtes allongé sur votre couche, somnolent à demi, sentant confusément une présence à votre côté. Vous laissez aller votre bras, et voici que la main touche une surface tiède, douce, arrondie, souple au toucher, agréable et délicate. Votre main est comme remplie de présence, attentive et réceptive, et c'est comme si, d'un même mouvement, la main qui touche et l'épaule touchée s'épousaient ensemble dans la qualité indicible du contact : c'est la "phantasia", pas exactement une image, bien avant l'image, je dirai : la... [Lire la suite]
31 juillet 2018

Le TOUT selon EPICURE (2) - et de la sensation

  Epicure vient de poser la base de la physique : "le tout est". Il poursuit : "Car, que les corps soient, la sensation l'atteste sur toutes choses à elle seule, et c'est sur elle qu'il est nécessaire que s'appuie le raisonnement pour témoigner sur l'inconnu (adèlon), ainsi que je l'ai dit plus haut". Ce passage brutal de l'universel (le tout) à la particularité de la sensation - qui ne saurait, en un instant donné, ne recevoir qu'un nombre limité d'impressions - ce passage est surprenant, et paraîtra même inconséquent : "En... [Lire la suite]
18 septembre 2012

THEORIE NATURALISTE du REVE

          « Les visions des rêves n’ont pas reçu en partage la nature divine ni non plus le pouvoir divinatoire, mais elles se produisent suivant l’impact des simulacres » ( Epicure : Sentence vaticane, 24).   Epicure rejette la conception traditionnelle qui veut voir dans les rêves un message des dieux (Homère), ainsi que la conception classique de la mantique, selon laquelle le rêve annonce l’avenir. Il s’agit de rompre définitivement avec le mythe, en proposant une interprétation... [Lire la suite]