18 octobre 2019

De la SIGNIFICATION

    Fatigue chronique ou dépression larvée, je vois que souvent les mots glissent à la surface de la conscience, vague bruitage inconsistant, sans drainer la moindre représentation mentale. En termes techniques, la suite des signifiants (le versant sonore) se désolidarise du signifié (l’image mentale) pour acquérir une sorte d’autonomie monstrueuse. En principe le rapport du signifiant au signifié est nécessaire, bien qu’immotivé, conventionnel, et c’est ce rapport qui fait la nature spécifique du mot. Que serait un mot... [Lire la suite]

11 septembre 2019

DU REVEUR, et de la mise en scène

  Le rêve est une sorte de scénario plus ou moins confus, avec des situations de temps et de lieu, des images, parfois des mots et des phrases, plus rarement des mélodies ou des nombres, avec des personnages, une ou plusieurs actions et passions, des émotions, une ambiance, un pathos. C'est le contenu manifeste. Au matin, si l'on essaie de se souvenir, on transposera inévitablement les images en mots, construisant un récit : "j'ai rêvé que...". Chacun constatera aisément qu'à ce stade une déperdition du contenu s'est déjà... [Lire la suite]
18 septembre 2013

De la FOLIE du SENS

      Il faut procéder par soustraction : apurer, éliminer. Quoi? Ce surplus encombrant d'opinions, de théories, de constructions mentales. Ce gigantesque mausolée d'idées mortes, qui paraissent vives et vivantes, et qui ne survivent que de notre faiblesse, de notre indigence. Toute thérapie sérieuse doit mener, par delà les temps inévitables de l'interprétation et du sens, à ce dépouillement essentiel où le sujet reconnaît enfin le leurre de toutes les interprétations, fussent-elles originales et fécondes. Faire... [Lire la suite]