08 mai 2019

COMME UN IDIOT DANS LE COURANT DES CHOSES : HOUANG PO et PYRRHON

    « Quand on sait avec certitude que rien n’a, au fond, d’existence, qu’on ne peut rien trouver et qu’on n’a alors rien sur quoi s’appuyer, se fixer, qu’il n’y a pas de sujet ni d’objet, plus aucune pensée erronée ne s’agite… » Et encore : « …sans vous appuyer sur rien, sans vous fixer nulle part, en restant tout le jour comme un idiot qui se laisse porter par le courant des choses. » Ces deux citations proviennent des Entretiens de Houang Po. J’aime à penser que si Pyrrhon avait écrit, il eût... [Lire la suite]

02 mai 2019

SURFACE ET FOND : Houang Po

  "L'homme "sans affaires" est celui qui a laissé fusionner la surface et le fond jusqu'à ce que ses affects s'épuisent dans une totale absence de point d'appui". Sans affaires : sans ambition sociale, sans souci des théories et des enseignements, sans prétention de savoir. Dé-préoccupé. Ce que résume la formule : rien à chercher, rien à trouver. Que signifie "laisser fusionner la surface et le fond" ? L'opposition de la surface et du fond correspond à une perception dualiste, par exemple dans la distinction classique entre... [Lire la suite]
26 avril 2019

LE CIEL VIDE : Houang Po

  Houang Po, un des maîtres du Chan, déclare : "Depuis des temps sans commencement, cet esprit, jamais venu à l'existence, n'a jamais cessé d'exister ; ni bleu ni jaune, sans forme ni aspect, il ne relève ni de l'être ni du non-être, ni de l'ancien ni du nouveau ; il n'est ni long ni court, ni grand ni petit, au delà de toute délimitation ou dénomination, au delà de toute possibilité d'être perçu ou considéré comme un objet : le voici, réalité en soi. Mais à la première considération on divague... Illimité et insondable, on... [Lire la suite]