09 février 2018

De la BEAUTE - et de la VOLUPTE

  Parodiant Nietzsche je dirai : sans la beauté la vie serait une erreur. On dira que la puissance de Venus est suffisante à entretenir la vie, et la reproduction, du moins dans les espèces animales, mais il n'est pas sûr qu'il en aille de même pour les humains. La catégorie du beau se forme très tôt chez l'enfant : rien n'égale la beauté de la mère, même si celle-ci, pour un regard étranger, est le comble de la laideur. La mère est structurellement belle, parce que c'est la mère, celle qui assure la satisfaction des besoins... [Lire la suite]