04 janvier 2017

L' ARC et la LYRE : Héraclite

  Je m'essaie à suivre Héraclite dans les sentes abruptes de sa pensée. Parfois je suis ébloui par une intuition soudaine, à rebrousse-poil, qui déroute la représentation, oblige à tourner le regard, non certes selon la logique surannée de la "conversion", mais sur le mode impromptu, imprévisible, d'une "subversion", regard de biais, comme celui que la mythologie prêtait à Apollon "au regard oblique". Faut-il reppeler qu'Apollon, avant de devenir le dieu policé des arts et de la musique - le dieu à la lyre - était, dans une... [Lire la suite]

28 juillet 2015

L'ARC et la LYRE : HERACLITE

  "Le nom de l'arc est vie, son oeuvre mort". - C'est là un de ces paradoxes qu'Héraclite affectionne, mais c'est plus qu'un paradoxe : bios c'est la vie, et bios c'est l'arc. Un simple déplacement d'accent fait passer de l'un à l'autre. L'arc est le symbole d'Apollon - avec la lyre. Car avant de devenir ce dieu musicien, patron des Muses, Apollon était une divinité redoutable, au regard oblique, et qui décoche la douleur et la mort (voir le chant I de l'Iliade). Dualité foncière du dieu, bienfaisant et destructeur, médecin,... [Lire la suite]
12 mai 2010

ORPHEE

Ici, tout près Des tourbières, suinte Le rocher.       Ici, nul   Osier ni ruisseau   Nulle nymphe. Matin glauque. Pourtant Le bois je l'ai lissé, caressé Nervures décapées, J'ai accordé tous les mots de la langue.          Toi seul tu manques, toi      Dieu-lyre,      Ta parole.
Posté par GUY KARL à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,