11 juillet 2016

PROPEDEUTIQUE du DEHORS : une anti-analyse

  Le Dehors, il faut bien se garder de le spatialiser, pire encore, de le réifier. Ceux qui vont au loin affronter les glaciers et les ours peuvent bien sonder mer et terre, savent-ils bien ce qu'ils cherchent ? Que peuvent bien nous enseigner les glaciers de la banquise si nous ne savons écouter le craquement de nos glaciers intérieurs ? Ce problème tient à la nature de l'imaginaire qui ne peut faire autrement que de spatialiser, comme on fait en peinture, pour représenter, avec forme et fond, scène et personnages, les états et... [Lire la suite]

08 janvier 2010

Le MIROIR : du SPECULAIRE et du SPECULATIF

Speculum : le miroir. De là le spéculaire, ce miroitement de l'image où le moi s'efforce de se saisir, sans parvenir jamais à la totalité qui seule assurerait l'intégrale jouissance d'être soi.  Désespoir et désarroi : ainsi cela que je vois ce serait moi, mais est-ce bien moi cette face ridée, ces yeux las, cette bouche amère, ce rictus déplaisant, et cette brume où se dissout mon désir? A chaque instant, crispé sur l'apparence qui semble se fuir, je me sens me dissoudre et m'échapper à moi-même. Tel le faune de Valéry, à jamais... [Lire la suite]