04 avril 2011

EMPEDOCLE (9) : La pensée du diaphragme

Empédocle évoque à plusieurs reprises la "vigueur, la robustesse, la richesse" du diaphragme chez l'homme d'exception, capable de ressentir "dans sa poitrine" le don infini des éléments constitutifs, de se nourrir de cette générosité inépuisable, d'en nourrir sa pensée, de la même manière que le coeur se nourrit de l'afflux du sang, s'enrichit de ses dons pour entretenir et fortifier la vie. Le diaphragme est peut-être moins à penser comme un organe distinct qu'une région globale, un lieu énergétique, la confluence mobile et motrice... [Lire la suite]