08 novembre 2012

PRATIQUE du CORPS

            Ne pas se bercer d’illusions, et cependant pouvoir apprécier la vie, jusque dans ses tourmentes. Je me sens parfois dans la position de Montaigne, qui, après 1588, les Essais publiés, n’écrit plus guère, sauf pour  annoter l’édition de son ouvrage, raturant rarement, ajoutant plutôt de ci de là, enrichissant le texte, le complexifiant jusqu’à l’illisible. L’essentiel était dit, et bien dit. Rien de radicalement neuf, mais des nuances  à l’infini, jamais de regrets ni de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,