09 février 2018

De la BEAUTE - et de la VOLUPTE

  Parodiant Nietzsche je dirai : sans la beauté la vie serait une erreur. On dira que la puissance de Venus est suffisante à entretenir la vie, et la reproduction, du moins dans les espèces animales, mais il n'est pas sûr qu'il en aille de même pour les humains. La catégorie du beau se forme très tôt chez l'enfant : rien n'égale la beauté de la mère, même si celle-ci, pour un regard étranger, est le comble de la laideur. La mère est structurellement belle, parce que c'est la mère, celle qui assure la satisfaction des besoins... [Lire la suite]

25 janvier 2018

LE DELICE DES FLEURS : LUCRECE

    "Pauvres esprits des hommes, ô coeurs aveugles !   Dans quelles ténèbres et dans quels dangers   S'écoule ce petit rien de la vie ! Ne vois-tu pas   Que ce que réclame le cri de la nature n'est rien d'autre   Que pour le corps l'éloignement et l'absence de la douleur, et pour l'âme   Une sensation de jouissance, délivrée de souci et de terreur ?   Nous voyons donc que pour la nature du corps bien peu de choses   Sont nécessaires pour enlever la douleur   Et faire aussi le... [Lire la suite]
22 août 2015

CHAP VI - DECONSTRUCTIONS 4 - De la JOUISSANCE

                          CHAPITRE 6 - DECONSTRUCTIONS 4 – De la JOUISSANCE       TABLE  1 Triade  2 Forme et Informe  3 Jouissance(s)  4 Tirésias  5 Un Désir demeuré désir  6 Fin du manque       1 Triade   De quoi jouit-on? Du fantasme. Avec quoi? Le corps. Jusqu'où? Aussi loin que l'on peut. Qu'est ce qui fait barrage? L'impossible - c'est à dire le réel. ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 septembre 2009

SAPPHO de MYTILENE : ouverture

Sappho est pour les Anciens la poétesse par excellence, souvent citée, louée pour la clarté et l'expressivité de ses vers, imitée par les plus grands. Malheureusement de son oeuvre vraisemblablemnt considérable, ne nous sont parvenus que quelques poèmes plus ou moins mutilés et des bribes. Son style est immédiatement reconnaissable, jusque dans ces fragments, si ellyptiques, mais qui expriment tous une intense volupté dans la magnificence du désir. L'ardeur de la sensualité antique nous est ainsi directement accessible, sans tous les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,