29 mars 2017

POESIE, ma douleur, mon amour

  Poésie, ô ma douleur ! J'entendais chanter dans ma tête quelques vers à demi oubliés :        "Il est des gens de toutes sortes       Ils n'égalent pas leur destin..." De Guillaume Apollinaire, bien sûr, et je cherchais laborieusement la suite :       "Indécis comme feuilles mortes        Leurs yeux sont des feux mal éteints        Leurs coeurs bougent comme leurs portes". ("Marizibil", dans Alcools) Cela chante... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,