31 décembre 2016

DE l' ILLUSION FONDAMENTALE : le "sujet" et le monde

  Plus on découvre moins on voit. Cela pourrait illustrer la véritable nature de la connaissance, son mouvement et sa déconvenue. Mais que diable veut-on voir ? Ce qu'on appelle la science, du moins pour les moins naïfs, devrait se reconnaître là, confirmant les intuitions fondatrices de Démocrite : de ce qui est réellement, nous sommes à jamais loin. Toute avancée génère de nouvelles obscurités. Nous voici ramenés aux fondamentaux : le cerveau reptilien, la faim, la soif, la peur, la fuite et l'agression. Nous sommes des... [Lire la suite]

16 juin 2016

Du NON VIVRE - et du vivre

  "Il ne craint pas le non vivre, car ni le vivre ne lui pèse, ni il ne considère le non vivre comme un mal" (Epicure, Lettre à Ménécée, 126).  Toute l'affaire est suspendue à l'expression : il ne craint pas le non vivre. Il n'y a certes aucune raison de se précipiter dans le non vivre, mais celui-ci n'est pas un mal en soi, puisque l'état de mort implique une totale insensibilité, une non existence psychique sans reste. Cette idée est centrale car elle fonde la possibilité du bonheur, tout relatif et imparfait qu'il puisse... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2015

EXISTER ou VIVRE ? - un rêve

  J'ai fait un bien doux rêve l'autre nuit, qui me change agréablement des cauchemars climatisés qui m'ont si longtemps tenu lieu de nourriture spirituelle : après quelques semaines passées à m'échiner en vain sur un programme de philosophie, je décide d'un coup de planter là Platon, et les "maîtres" supposés me préparer au concours - je fuis la Faculté, et, sans emploi, sans projet, sans vocation d'aucune sorte, je m'installe soudain dans la plus aimable incurie, journées infiniment ouvertes, perspective illimitée, vacance... [Lire la suite]
10 mars 2015

ESSAIS de POETOLOGIE (15) - Vivre poétiquement

      VIVRE POETIQUEMENT   A quoi reconnaît-on un poète ? A rien. C'est d'autant plus frustrant que l'imaginaire collectif croit disposer de critères évidents : le poète serait un rêveur perdu dans la contemplation des nuages, un original, un décalé, un excentrique vivant de rosée, chevauchant le vent, ou un errant, un voyageur de l'idéal, chevalier de l'impossible. Paul Valéry, parlant de La Fontaine, rend hommage au travail du poète, qui est d'abord un artisan, un "oeuvrier" de la langue, et qui, s'il est... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 17:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2012

De la "VRAIE VIE"

          « La vraie vie… ». Mais existe-t-il de fausses vies ? Tout ce qui est vécu, quelle qu’en soient la  nature ou la qualité est, d’une certaine manière, vrai, existant, irréfutable. Le crime est vrai autant que la bonté, et la violence et l’abjection. La vie ne relève pas de la vérité mais de la réalité. Dites à un malfrat qu’il se trompe de vie, il vous rira au nez. Au nom de quoi jugeons-nous le prochain, nous qui ne savons  pas même ce qui nous fait agir. Que le tribunal... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2012

DU VIVRE

        Vivre échappe de sa nature à toute spéculation, à tout effort de représentation. Cela – le vivre en sa radicale fluence - glisse en dehors des filets du langage, se déverse de toutes parts, ne fait jamais système, ne se range à aucun dogme. Impossible de savoir, de prévoir et de pouvoir. Tout ce que nous en pensons n’est qu’effet d’imagination, illusion de maîtrise, rétrospection et reconstruction.  Je veux entreprendre la rédaction d’un texte, j’en définis les grands traits, et voilà que dès les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 octobre 2012

VIVRE et PENSER

            « Penser sa vie, vivre sa pensée ». Cette formule est séduisante, mais a-t-elle consistance de vérité ? J’en doute fort. Passe encore pour la seconde partie de la phrase, mais la première ? Que signifie penser sa vie ? On pense certes à sa vie, mais pense-t-on sa vie ? Et que signifie ici « la vie » ou « sa vie » ? La vie est toujours quelque chose de passé, si j’y pense, car il est bien difficile, voire impossible de penser dans le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,