21 novembre 2019

VOYAGE aux ENFERS (3) : Montaigne

  Selon le contrat passé avec Hadès, le maître des Enfers, je ne puis converser qu'avec trois personnages, alors que j'eusse volontiers rencontré tant d'autres protagonistes : Héraclite, Démocrite, Epicure, Lucrèce, Schopenhauer. Mais voilà, il faudra transiger. Voici le beau gentilhomme gascon, amoureux des Muses, qui se flattait de n'être pas philosophe, ni homme de lettres, ni auteur, ni docte, ni poète, mais homme, simplement homme. J'étais élève de première, j'avais dix-sept ans : Montaigne fut pour moi un éblouissement.... [Lire la suite]

20 août 2019

SONATINES d' ETE : poème

                      SONATINES                               I                   Il regarde tomber la pluie                 Le vieil homme sur le seuil                 Les pensées qui s'élèvent en son coeur                 Sont toutes... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2019

TERRIBLE LA PAROLE DU DIEU : pseudo-Héraclite

  Je me prends à rêver. Imaginez que sous les fondements du temple d'Artemis à Ephèse on mette à jour une tablette de pierre avec l'inscription : ainos tou theou ainos, "terrible la parole du dieu" - n'en déduirait-on pas, dans l'enthousiasme, que c'est une citation d'Héraclite, perdue depuis des siècles et enfin retrouvée ? Pour plusieurs raisons : le lieu (c'est ici qu'Héraclite a offert son livre à la déesse), le contexte culturel (l'oracle de Delphes), l'intention philosophique, le style extrêmement ramassé, et surtout le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
27 juin 2019

DEUX ENIGMES : LA VIE ET LA CONSCIENCE

  Ce qui ne cesse de dérouter l'intelligence c'est le surgissement aléatoire, imprévisible, qui fait événement. L'intelligence est à l'aise dans ce qui est déjà là, que l'on peut soumettre à l'observation, ranger dans des catégories, expliquer par des lois. L'intelligence peut anticiper ce qui se répète, éventuellement inventer de nouvelles combinaisons avec de l'ancien, mais non prévoir la survenue d'un phénomène absolument nouveau.  Des millions d'espèces différentes sont apparues au cours du temps : nous pouvons... [Lire la suite]
23 mai 2019

LA VIE COMME RESISTANCE A LA MORT : Bichat

  Je voudrais interroger le mot fameux de Bichat : "La vie est l'ensemble des forces qui résistent à la mort". Cette formule prend le contrepied de la conception classique et commune qui définit la vie comme puissance d'expansion. On regarde l'enfant, et l'on s'émerveille de voir comment il grandit de jour en jour, développe des facultés nouvelles, et pour un peu on finirait par croire qu'il va se développer à l'infini. Mais la croissance s'arrête bientôt, et déjà commence un sourd et lent travail de décomposition, dont chacun... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:52 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 octobre 2018

PYRRHON à ELIS

  La cité d'Elis, dans le nord-ouest du Péloponèse, était célèbre à double titre : elle avait la garde du site sanctuarisé d'Olympie qui accueillait tous les quatre ans les Jeux. Cette noble fontion lui assurait une sorte d'inviolabilité, fort appréciable en ces temps troublés où les Macédoniens dominaient la Grèce. Elis était également la seule ville qui possédât un temple en l'honneur d'Hadès : singularité de plus, si l'on songe qu'Hadès est le dieu des Enfers, le dieu "riche" (Pluton) qui recueille la foule intarissable des... [Lire la suite]

01 août 2018

LE REEL EST PARTOUT LE MEME : méditation

  Le réel est partout le même. Cette phrase je l'ai déjà écrite ici, au détour d'autres réflexions. Je l'éprouve encore plus vraie, plus décisive. On peut bien voyager en cent pays lointains, rechercher la variété, la diversité, climats, paysages, plaines et montagnes, et la mer et la glace, et le nord et le sud, on est toujours dans le même monde, s'il n'existe qu'un seul monde. La diversité fait illusion : c'est comme un jeu qui amuse, mais n'instruit pas. Et comme dit cet auteur japonais dont j'ai oublié le nom : "à la fin il... [Lire la suite]
30 août 2017

MEDITATION : Du point de vue de la mort

   Comme placé aux bords de la mort éternelle  Demande-toi chaque soir ce qu'est ta vie.  Si tu n'existais plus comment serait le monde ?  Les fleuves continuent de couler, les montagnes  Dressent toujours leur cimes altières vers le ciel.  Non, rien ne serait changé : le monde  Demain comme aujourd'hui poursuit son cours.  Toi tu ne seras plus. Toi seul pour toi.  Tu auras passé comme passent les roses  Et nul ne se souvient plus de toi. A peine  Laisses-tu un nom... [Lire la suite]
08 janvier 2016

La DEGRADATION et la VIE : LUCRECE

    La déclinaison, qui fait surgir les mondes, les êtres et les choses, va, selon sa nature, au déclin. Courbe naissante, courbe au zénith, courbe descendante, qui va rejoindre fatalement la grande cataracte, la pluie morne de la mort. La vie est une exception miraculeuse dans le grand équilibre de la mort éternelle. Il n' y a pas de retour : contrairement à la thèse stoïcienne, Socrate ne reviendra pas. Mais ailleurs, en des temps et des lieux inassignables, d'autres combinaisons, issues de la déclinaison, feront naître... [Lire la suite]
12 mai 2014

VIVRE et MOURIR : la même chose ?

    Une jeune Coréenne qui vivait en France me dit un jour : "Vous les Occidentaux vous placez la mort au terme de la vie. Nous en Orient nous considérons que la mort accompagne la vie à chaque instant. C'est l'autre face. Nous vivons la vie avec la conscience permanente de la mort". Sur le moment je n'ai pas vraiment compris ce propos, si ce n'est intellectuellement. Mais le sens réel m'était inaccessible. Je me demande à présent si le mot "mort" recouvre dans les deux cas la même réalité. Pour les uns la mort est le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:14 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,