07 août 2017

Le CHANT des ORIGINES : Chant cinquième : 3

                 3     Ton ventre nu dessine une rosaceDe lumineuse incarnationOù dansent, fugaces, les constellations, Au dessus du bocage exquisement fenduBocage où rêvent la douceurLa candeur, le douloir, le nonchaloir,Où le corps exulté se repose Après l'orage. Autres tempsAutres plaisirs, autres tourments Mais la source des plaisirs ne tarit jamaisLes eaux s'écoulent, toujours nouvellesTantôt fortes, rapides, irrésistibles,Bruissantes comme ruisseaux de montagneEt... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2016

PHILOSOPHIE du VENTRE

  "Quelle joie, quel encouragement pour moi d'avoir appris d'Epicure à réjouir correctement mon ventre !" Voilà ce qu'écrit Metrodore au sujet de son maître et ami. Point d'étonnement, dès lors, si tous les idéalistes vertueux se sont précipités, "sus au baudet", pour déblatérer sur la voracité, la gloutonnerie, la goinfrerie, la lubricité supposée des "pourceaux d'Epicure" - au mépris de la vérité, car enfin c'est Epicure lui-même qui déclare : un peu d'eau, quelques olives, me voilà l'égal de Zeus. Au vrai, Epicure invente une... [Lire la suite]