16 janvier 2012

Du SEXUEL et du REEL

L’effroi signe la proximité excessive du réel. Par réel il ne faut pas entendre la réalité commune et conventionnelle, mais ce qui surgit en fracassant les barrières de la représentation. Dans l’ordre de la psyché le réel c’est d’abord le sexuel, si par là on désigne correctement ce qui est refoulé, clivé, séparé. Mais là encore il faut être prudent : les choses du sexe apparaissent voilées, protégées par l’écran de la beauté, de la mascarade, de l’érotisme, de la délicatesse ou des bonnes mœurs. La beauté est l’ornement qui... [Lire la suite]

09 janvier 2012

De la VERITE du CORPS : SCHOPENHAUER

    « Chacun a pu se convaincre par expérience que sa connaissance est dans une dépendance absolue au cerveau, et il est aussi facile de croire à une connaissance sans cerveau qu’à une digestion sans estomac ». (Schopenhauer : Suppléments au Monde, XVIII). C’est Schopenhauer qui, le premier à l’époque moderne, donne au corps sa véritable place dans la philosophie, et ses lettres de noblesse. Pourquoi le corps? Parce que le statut du corps est double. D’une part, comme objet sensible, il est offert à la... [Lire la suite]
26 septembre 2011

Les ATOMES et les LETTRES : LUCRECE

L'univers est comme un vaste poème, une combinatoire de lettres, qui assemblées en un certain ordre, créent des mots, des phrases, des discours. Les lettres de la physis ce sont les atomes. Il faut un nombre significatif de lettres fondamentales, et surtout il faut en varier à l'infini la position relative, permuter l'ordre de succession, multiplier à l'infini les combinaisons. Entre les lettres le vide, sans lequel aucun mouvement n'est possible. Nous retrouvons l'inspiration de Démocrite. Atomos idea : l'élémentaire est une forme... [Lire la suite]
05 septembre 2011

Les 5 REGLES du SAVOIR : DEMOCRITE (6)

1) "Quant à nous, en réalité, nous n'appréhendons  rien d'immuable, mais ce qui change selon la disposition des corps,  et des choses qui pénètrent et de celles qui repoussent ».        En réalité : et non selon l’opinion commune, ni selon les métaphysiques de l’Etre, obsédés par l’immuable, qui fixent les processus, sans parvenir à l’intuition du mouvement universel. Plus remarquable encore, cette évidence de l’interpénétration des corps. Remarquons que Démocrite voit la connaissance comme action... [Lire la suite]
16 août 2011

PARADOXES (du) TRAGIQUE

Le paradoxe tragique se déploie selon trois axes : L'infinité (des univers, des atomes, du vide, du temps) excédant toute tentative de penser en termes d'Etre, d'Un ou de Cosmos. Pluralisme originaire. Le Tout est un terme commode qui n'exprime rien de plus qu'une somme insommable, arithmétique et infinie. Flux et impermanence, mobilité, création et destruction, inventivité et indétermination. Hasard et nécessité, la nécessité n'étant autre chose que le hasard manifesté. Jeu divin de Dionysos se contemplant dans le miroir de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 juin 2011

La BUTEE du REEL : Schopenhauer et nous

C'est la butée du réel qui détermine la qualité proprement philosophique d'une philosophie. C'est à cette aune que je distingue les vrais des faux, les penseurs authentiques des idéologues. Certains opèrent une dénégation, posant arbitrairement je ne sais quelle faculté transcendante par laquelle l'homme se hisserait au dessus du destin, mêlant sa substance à la substance divine. D'autres se font les prophètes de l'avenir, lisant dans les astres je suppoose, une histoire qui serait écrite avant même que d'avoir commencé. Dieu, Raison,... [Lire la suite]

14 juin 2011

De la LIBERTE comme SOLITUDE

Nous prétendons désirer la liberté et nous faisons tout pour la fuir. Nous prétendons désirer le bonheur, et nous acharnons à le fuir. "Comment réussir à échouer" demandait un auteur récent. La réponse est facile, il suffit d'observer le comportement ordinaire, en nous et hors de nous. Bien sûr, certains réusissent, mais réussissent quoi, au juste? La carrière, mais c'est au prix de la liberté. Les affaires, mais au prix de la vie intérieure. Et le reste à l'avenant. Partout j'observe à l'oeuvre une disposition à la contradiction,... [Lire la suite]
08 juin 2011

PRATIQUES du DESIR CONSTITUTIF

Il n'existe pas de terme adéquat pour désigner l'être humain en sa globalité singulière. Comment dire en effet l'unité-totalité alors que toute la tradition s'est échinée à produire des clivages, entre le corps et l'âme d'abord, puis entre corps organique et corps érogène, entre conscient et inconscient, moi de réalite et moi de plaisir, moi et surmoi, moi et ça, désir et passion, et le reste à l'avenant. Ces modélisasions ne sont pas sans intérêt dans leur domaine propre, mais elles épuisent l'intellect, le privant de toute... [Lire la suite]
14 janvier 2011

TETRALOGIKON : de la VERITE

"S'efforcer à faire meilleure la prochaine étape, tant que nous sommes sur le chemin. Puis, arrivés au terme, se réjouir de manière égale." (Epicure : sentence vaticane, 18). Il existe un chemin vers l'excellence, que nous pouvons parcourir étape par étape. C'est le travail de la pensée éclairée par la connaissance, l'expérimentation méthodique, le raisonnement. Hygiène, médecine, philosophie. On n'insiste pas assez sur la dimension volontaire, sur le tonos (l'effort) requis pour la progression éthique, selon une vision paresseuse,... [Lire la suite]
20 juillet 2010

Le BLOG PHILOALETHEIA

J'ai le plaisir et l'honneur de signaler à mes lecteurs la naissance d'un nouveau blog de philosophie interactive : PHILO-ALETHEIA" fondé par un groupe de chercheurs palois, philosophes, scientifiques, artistes, historiens et géographes, dont l'ambition est de  se livrer sans complexe au plaisir de la recherche désintéressée, hors institution, hors cadres balisés, dans une totale liberté de pensée et d'expression. L'interdisciplinarité est voulue et assumée, pour enrichir le débat et se donner les meilleures chances... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,