06 septembre 2019

DE LA PAROLE QUI DIT VRAI : parrhèsia

  Toutes nos diciplines mentales sont des variations autour de quatre termes : le sens, le savoir, la vérité, le réel. La pensée et la conduite religieuses s'organisent autour du Sens, promeuvent et imposent le Sens. Les sciences construisent un savoir méthodiquement légitime, qui évolue au fil de l'histoire. La philosophie, qui se veut amour de la vérité, balance entre deux positions irréconciliables, aplatissant tantôt la vérité sur le sens, ce qui en fait une variété d'idéologie, et tantôt articulant clairement la vérité à... [Lire la suite]

05 septembre 2019

CE QUI N'ARRANGE PAS NOS AFFAIRES - de la vérité

  Le sujet-philosophe tire son honneur de se référer à la vérité. S'y  référer n'implique nullement de la posséder, ce qui du reste est à la fois grotesque et impossible. Se référer c'est juger des choses et de soi à la lumière obscure de la vérité. Pour bien saisir l'originalité de cette démarche il faut séparer la vérité du savoir et du sens. La volonté de sens définit la position religieuse, présente bien sûr dans la religion, mais aussi dans l'idéologie, cette religion profane, voire dans les discours communs, la... [Lire la suite]
25 mars 2019

Un MAITRE de LUCIDITE : BOUDDHA

  Il y a bien des années j'avais découvert la pensée de Bouddha dans l'édition de Karl Jaspers "Les grands philosophes". Ce fut un éblouissement. Tout ce que je pressentais vaguement sans pouvoir me le formuler à moi-même, la mobilité universelle, l'impermanence, l'absence de tout point fixe, l'insubstantialité radicale, tout cela m'était pour ainsi dire offert, les fleurs de Bouddha, délicieuses et délectables. Et par je ne sais quelle subtile accointance ces fleurs inestimables venaient se mêler à cet autre bouquet du grand... [Lire la suite]
08 mars 2019

Du STATUT de la VERITE

  Dans la vanité de mes cinq ans je déclarais superbement que j'étais "le tout-savant" (je traduis alleswisser), à quoi l'adulte répondait par un haussement d'épaules. On ne discute pas avec un gamin qui s'y croit ! J'ai été frappé de lire la même suffisance enfantine dans la biographie de Sartre. Sans doute s'agit-il d'un trait assez répandu chez les enfants, enflure mégalomaniaque, ridicule et touchante. Plutôt qu'une élation narcissique j'y verrai un mécanisme de défense contre l'angoisse : l'enfant, écarté des affaires... [Lire la suite]
25 février 2019

SITUATION de la PSYCHANALYSE

  Je suis de cette génération qui aura vécu de la psychanalyse, nourrie de psychanalyse, et qui verra inéluctablement dépérir la psychanalyse. Voyez comment la psychanalyse a imprégné en profondeur la théorie et la pratique psychiatriques, dans les années quatre-vingt, avant de connaître un reflux massif, et bientôt une quasi disparition. Cette évolution fatale est en elle-même une énigme pour laquelle on peut toutefois tenter quelques explications : la cure est trop longue, trop coûteuse, trop incertaine. Celui qui s'y engage y... [Lire la suite]
15 février 2019

De l'INTELLIGENCE : Montaigne

  C'est quoi l'intelligence ? C'est un mot admirable qui évoque la clarté de la pensée capable de se hisser au dessus des contingences pour saisir les justes rapports. C'est d'ailleurs ce que nous enseigne l'étymologie : inter-legere : lire entre, lire entre les lignes, repérer, par de là l'apparence des choses ou du discours, une disposition inapparente, qui seule donne le sens, ou le faux sens. L'intelligence est cette faculté haute et exigeante qui fait que l'on ne s'en laisse pas compter, qu'on ne consent pas à la duperie et... [Lire la suite]

09 janvier 2019

Le SCALPEL de la VERITE

  Je me suis mis en tête, ces jours-ci, de relire deux chapîtres importants de Schopenhauer sur la question de l'immortalité et la négation du vouloir-vivre. Je ne dirai rien du contenu de ces oeuvres, dont le lecteur peut juger par soi-même, s'il le désire. C'est mon propre positionnement de lecteur qui m'intrigue et que je voudrais tenter d'éclairer : j'observe, à nouveaux frais, l'extrême difficulté où je suis de mener une lecture suivie, attentive et concentrée. J'attaque le texte avec résolution, je me jure de mieux faire... [Lire la suite]
02 janvier 2019

Pour un NOUVEL AN : journal du 2 janvier 2019

  Je finirais même par faire des rêves agréables ! Ma foi, c'est une manière poétique de saluer la nouvelle année. Encore que pour cette heureuse occurrence je n'y sois pas pour grand chose : cela rêve comme cela veut, et nous ne sommes que spectateurs d'un spectacle qui nous vient d'une région inconnue et inconnaissable, à jamais hors de prise. Mais fichtre, ne soyons pas bégueules et accueillons le cadeau des dieux - s'il est toujours loisible de penser que les rêves sont des cadeaux des dieux ! Les rêves sont comme les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 octobre 2018

PYRRHON à ELIS

  La cité d'Elis, dans le nord-ouest du Péloponèse, était célèbre à double titre : elle avait la garde du site sanctuarisé d'Olympie qui accueillait tous les quatre ans les Jeux. Cette noble fontion lui assurait une sorte d'inviolabilité, fort appréciable en ces temps troublés où les Macédoniens dominaient la Grèce. Elis était également la seule ville qui possédât un temple en l'honneur d'Hadès : singularité de plus, si l'on songe qu'Hadès est le dieu des Enfers, le dieu "riche" (Pluton) qui recueille la foule intarissable des... [Lire la suite]
20 septembre 2018

EPICURE et PYRRHON

  Le point faible, selon moi, de la théorie épicurienne de la connaissance, réside dans l'affirmation, donnée sans preuve, que la sensation est en conformité avec la chose elle-même. Je ne conteste pas que la sensation soit vraie, cela je l'entends bien et l'accepte, mais d'une vérité purement phénoménale : la sensation est vraie en ce qu'elle affecte le corps, en plaisir ou douleur, et cela est incontestable. Pour autant on ne peut conclure qu'elle rende compte de la réalité de l'objet. Elle ne dit pas ce qu'il y a, elle dit... [Lire la suite]