30 décembre 2016

PROBLEMATIQUE du RENONCEMENT

  Il est difficile de renoncer à quelque chose qui nous tient. Si le renoncement est voulu, il a peu de chance d'être effectif. En ce domaine, comme en beaucoup d'autres, la volonté est de peu de poids face aux inclinations. En fait, la volonté ne devrait être convoquée, comme acte final, qu'au terme d'un processus intérieur, subtil, progressif et quasi invisible par lequel le détachement se fait, lentement, de jour en jour, par degrès, sans que le raisonnement ni la volonté comme telle y aient leur part. Cela se fait, on ne... [Lire la suite]

03 août 2015

CHAP XXVIII - ETHIQUE

                   CHAPITRE VINGT HUIT : ETHIQUE       TABLE   1 Fondement de l'Ethique 2 Voie Moyenne 3 Ethique de l'Idiotie 4 Ethique de la Joie 5 Résolution éthique et savoir tragique 6 Sublimation 7 Du Deuil et de la Gratitude 8 Savoir, devoir, espoir 9 Programme de pratique épicurienne 10 De la Liberté de nature 11 Vivre et penser 12 Pratique du corps         1 Fondement de l'Ethique   A tout prendre,... [Lire la suite]
05 novembre 2013

De l' EXCEDENT PULSIONNEL : dépense et sublimation

    Dans la longue histoire de l'Occident le "moment épicurien" représente peut-être la dernière phase d'équilibre dans un processus général d'intensification, qui des anciennes civilisations respectueuses de la vie naturelle mène par degrés à l'exploitation, à l'"arraisonnement" méthodique et planétaire de la nature. Dans Epicure, pour la dernière fois, l'homme se pense et se propose de vivre dans une relation harmonique et heureuse avec le Tout : le seul projet qui tienne, et qui soit réalisable, c'est de revenir aux... [Lire la suite]
08 juin 2012

SUBLIMATION et SPIRITUALISATION

        Faut-il identifier la sublimation, notion freudienne, et la spiritualisation, telle que Nietzsche la présente quelquefois en ses textes ? Dans les deux cas il s’agit d’une modification de la pulsion dans le sens d’un développement culturel, d’une maturation sociale, morale, scientifique ou esthétique. Mais il n’est pas sûr que le processus soit rigoureusement superposable. Pour Freud la sublimation consiste à détourner la pulsion de ses objets premiers, de nature narcissique ou objectale, vers... [Lire la suite]
10 mars 2010

De la SUBLIMATION : ETHIQUE de la TRANSVALUATION

Sublimer c'est renoncer à la satisfaction directe de la pulsion, à l'acte d'accomplissement par lequel le sujet s'empare de l'objet sur le mode sexuel, cannibalique ou sadique. Mais la motion inconsciente n'est pas supprimée ni clivée ni refoulée. Elle se déplace vers un autre mode de satisfaction plus conforme aux exigences sociales et morales : métaphorisation. Délestée de sa finalité de maîtrise, désexualisée, elle se convertit en projet culturel, tout en conservant sa force créatrice, inventant une nouvelle direction et un nouveau... [Lire la suite]
07 mars 2010

AGALMA : le coeur du fantasme

To Agalma : l'ornement, la merveille, le joyau, le bijou. Coeur sensible et incorruptible de la beauté. Ce qui surgit inopinément dans la rencontre, comme figure indépassable du Kaïros. A croire que tout l'appareillage de l'imaginaire, toutes les constructions fantaisistes et hétéroclites de nos fantaisies, diurnes et nocturnes,  ne sont que brouillage, tissage alambiqué autour d'un  centre, fort difficile à repérer, mais qui se révèle enfin au terme d'une longue quête. Dites moi votre fantasme et je vous dirai qui vous... [Lire la suite]