20 janvier 2020

SOI : de la spontanéité

    Soi : ce n'est pas un état, mais un mouvement - et miraculeusement, la grâce d'un instant, le plus fugitif qui soit au monde, et pourtant l'essentiel. Ce qui, en un éclair, justifie tout le reste. Tout ce que nous cherchons dans nos égarements, dans nos extases et nos passions, courant et roulant, titubant ou batifolant, se résume au bout du compte à ceci : se retrouver après s'être longtemps perdu. C'est l'essence véritable du désir, mais le plus souvent nous n'en savons rien, haletant après les mirages, ou nous... [Lire la suite]

30 mars 2016

De la SIMPLICITE (2) art et nature

  Simplicité n'est pas simplesse. Il faut être bien simple pour s'imaginer que le grand art soit le fruit d'une spontanéité toute naturelle, et qu'il suffise d'écouter son coeur pour écrire de beaux poèmes. Vous connaissez sans doute ce passage fameux de Tchouang-Tseu consacré à l'art du boucher : s'il est capable, aujourd'hui, de découper son boeuf sans la moindre hésitation, suivant l'écheveau compliqué des articulations, tranchant et taillant d'un seul mouvement continu et fluide, c'est au terme d'une très longue pratique. Au... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 février 2016

La SOLITUDE et l' OUVERT

  Me voilà bien seul ! J'ai le sentiment, trompeur peut-être, ou séducteur, d'avoir franchi bien des obsctacles, traversé de profondes forêts peuplées de bêtes fantastiques, de mirages, d'anges et de démons de toutes sortes, pour déboucher enfin dans la vaste plaine inhabitée, où seul le vent des espaces infinis continue de me parler à l'oreille. Bien sûr, ce n'est qu'une métaphore, mais elle exprime quelque chose de cette situation à la fois libre et inconfortable qui est à présent la mienne. Je n'en retire nulle gloire, nulle... [Lire la suite]