17 janvier 2017

Du SENS de la PERTE

  A lire certains ouvrages de psychanalyse la vie ne serait qu'une suite ininterrompue de pertes, jusqu'à l'ultime qui emporte le bonhomme dans la tombe. Charmante cantate, entre le Miserere et le Dies irae ! De quoi vous dégoûter d'être né ! Certaines pertes, de fait, sont définitives et irrémédiables. On ne retrouvera jamais la mère orale qui vous a donné le sein. Mais qui, adulte, a vraiment envie d'être nourri au sein ? On préférera, je suppose, une solide choucroute agrémentée d'une belle pinte de bière ruisselante de... [Lire la suite]

06 décembre 2013

Du BEAU SELON le VRAI

    Ma formule : créer du beau selon le vrai. L'art dit contemporain se signale, à mes yeux du moins, par une complaisance déplaisante au morbide, au scatologique, au hideux, au monstrueux. C'est peut-être une protestation légitime, et passagère, contre la dimension d'idéal qui longtemps a prévalu dans l'art occidental, une libération, une aventure nécessaire dans le domaine de l'absurde et du non sens. Mais cela ne me convient pas, toute ma sensibilité se révolte, exigeant autre chose que de se rouler dans le néant, et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 juin 2012

SUBLIMATION et SPIRITUALISATION

        Faut-il identifier la sublimation, notion freudienne, et la spiritualisation, telle que Nietzsche la présente quelquefois en ses textes ? Dans les deux cas il s’agit d’une modification de la pulsion dans le sens d’un développement culturel, d’une maturation sociale, morale, scientifique ou esthétique. Mais il n’est pas sûr que le processus soit rigoureusement superposable. Pour Freud la sublimation consiste à détourner la pulsion de ses objets premiers, de nature narcissique ou objectale, vers... [Lire la suite]