18 octobre 2019

De la SIGNIFICATION

    Fatigue chronique ou dépression larvée, je vois que souvent les mots glissent à la surface de la conscience, vague bruitage inconsistant, sans drainer la moindre représentation mentale. En termes techniques, la suite des signifiants (le versant sonore) se désolidarise du signifié (l’image mentale) pour acquérir une sorte d’autonomie monstrueuse. En principe le rapport du signifiant au signifié est nécessaire, bien qu’immotivé, conventionnel, et c’est ce rapport qui fait la nature spécifique du mot. Que serait un mot... [Lire la suite]

11 septembre 2019

DU REVEUR, et de la mise en scène

  Le rêve est une sorte de scénario plus ou moins confus, avec des situations de temps et de lieu, des images, parfois des mots et des phrases, plus rarement des mélodies ou des nombres, avec des personnages, une ou plusieurs actions et passions, des émotions, une ambiance, un pathos. C'est le contenu manifeste. Au matin, si l'on essaie de se souvenir, on transposera inévitablement les images en mots, construisant un récit : "j'ai rêvé que...". Chacun constatera aisément qu'à ce stade une déperdition du contenu s'est déjà... [Lire la suite]
29 mars 2018

PEUT-ON PENSER LE RIEN ?

  Peut-on penser le "rien" - je ne dis pas penser à rien, qui est déjà très difficile - mais le "rien", ce qui me semble plus difficile encore. Je voudrais examiner ici une question qui se présente d'emblée comme une aporie, avant de voir en quoi cette pensée pourrait avoir ou non quelque signification pour l'existence. "Rien" est un signe linguistique comme tous les autres. Il se forme par la liaison nécessaire et immotivée d'un signifiant et d'un signifié. Le signifiant c'est la face sonore, la combinaison des phonèmes ( r-... [Lire la suite]
27 décembre 2016

Du RAPPORT SIGNIFIANT - SIGNIFIE

  Le lecteur pressé aura peut-être l'impression que je répète, que j'énonce pour la centième fois cette idée somme toute convenue que le mot n'est pas la chose, que le langage se tient par essence à une distance infranchissable du réel qu'il prétend exprimer. Pour moi cette évidence est acquise à tout jamais et ne fait pas problème. Au delà de cette idée, ou en deçà, je cherche à dire quelque chose dont la nature m'échappe encore, que je tente d'approcher avec l'intuition, et qui encore me glisse entre les doigts.  ... [Lire la suite]