20 avril 2016

L' ATELIER d' EROS : Goethe, Elégie VI

  L'ATELIER d'EROS : Goethe, Elégies Romaines, VI - Ce titre "Atelier d'Eros" est de moi.   Voici l'élegie sans doute la plus connue du recueil. J'ai tenu à la présenter ici dans une traduction personnelle, au plus près du texte d'origine : elle donne un tableau précis et vivant de l'"atelier d'Eros", dans cette synthèse remarquable du travail artistique et des joies de la volupté. Car il ne s'agit pas exactement d'amour, mais plutôt d'une célébration du plaisir telle qu'elle prévalait dans les oeuvres antiques. L'oeil et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 octobre 2009

Les PHILOSOPHES et le CORPS

Socrate était un guerrier redoutable. Et un famaux gaillard, qui fort tard encore, engrossa sa femme Xantippe. Alcibiade, dans le "Banquet" de Platon, raconte comment Socrate, pris d'un doute philosophique, se tint debout au milieu de l'armée endormie, tout au long d'une longue nuit pour résoudre le problème qui le travaillait. Diogène le Chien s'exerçait assidûment à braver tout nu froidure et frimas et à supporter tout habillé la pire des canicules. On connaît son accoutrement et sa panoplie ordinaires : bure, bâton,... [Lire la suite]
08 juillet 2009

De la PEAU comme FEUILLE ( suite baroque)

L'interne et l'externe sont en perpétuelle corrélation. La frontière entre eux est quasi introuvable. Il est bien vrai que le phonique traverse l'enveloppe de manière immédiate, comme on le sait pour le foetus qui se nourrit des sons venus de l'extérieur autant que des aliments. Sans doute l'enveloppe sonore  est-elle la première démarcation du moi en gestation, bien avant l'élément visuel (stade du miroir) qui n'est peut-être pas si fondatif et indispensable qu'on a bien voulu le soutenir. On pourrait tenter, comme le fait... [Lire la suite]