09 février 2012

"Je me suis cherché moi-même" (2)

Chercher c’est tourner autour (circa : autour de). Autour de quoi ? D’un trou. C’est le trou du réel. Cela clairement posé il n’est plus rien à chercher. Le réel épuise tout, contient tout. Il est le Tout. Mais cela, d’ordinaire, nous ne le savons pas, aussi continuons-nous à chercher, à nous débattre comme des enfants dans les ténèbres. Mais celui qui comprend cela est délivré. Il peut dire comme Pyrrhon : fin de la quête. Au-delà, toute quête est toxique et ne fait qu’entretenir le trouble de l’âme. Se chercher... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2012

"Je me suis cherché moi-même" : apologue

Il est beau de se chercher soi –même, encore n’y faut-il point mettre trop d’application. Vient un moment où la recherche même paraît superflue, dérisoire, voire nocive. Toute analyse est en somme interminable, sauf à décréter qu’aujourd’hui elle se termine. Il faut accepter l’inachèvement, en soi comme en toutes choses. Il y aurait certes bien des problèmes à démêler, des énigmes à résoudre, mais le propre de l’énigme c’est qu’elle renaît toujours de ses cendres, et comme l’Hydre de Lerne repousse toujours de ses mille têtes. ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 juin 2011

La BUTEE du REEL : Schopenhauer et nous

C'est la butée du réel qui détermine la qualité proprement philosophique d'une philosophie. C'est à cette aune que je distingue les vrais des faux, les penseurs authentiques des idéologues. Certains opèrent une dénégation, posant arbitrairement je ne sais quelle faculté transcendante par laquelle l'homme se hisserait au dessus du destin, mêlant sa substance à la substance divine. D'autres se font les prophètes de l'avenir, lisant dans les astres je suppoose, une histoire qui serait écrite avant même que d'avoir commencé. Dieu, Raison,... [Lire la suite]
05 juillet 2010

REEL, SAVOIR,VERITE : le trépied de la connaissance

Pour connaître l'orientation fondamentale d'un discours, et pour juger de sa pertinence, il faut considérer trois termes : réel, savoir, vérité, et examiner leur rapport stucturel. A partir de quoi on peut découvrir leur relation explicite et implicite au quatrième terme, qui décide de tout : le sens. La religion se définit par l'affirmation du sens. L'esprit religieux est celui qui ne peut se passer de sens, quitte à travestir la réalité, à procéder par déni du réel, par forclusion et forçage, pour rétablir l'indispensable illusion,... [Lire la suite]