21 mai 2020

Une PAROLE de BOUDDHA

  "Il comprend le Nibbâna (nirvâna) comme Nibbâna, mais ayant compris le Nibbâna comme Nibbâna, il ne pense pas Nibbâna, il ne s'identifie pas avec le Nibbâna, il ne pense pas à la façon du Nibbâna, il ne pense pas : "le Nibbâna est mien, et ne se réjouit pas du Nibbâna".  Mais les moines ne se réjouirent pas des paroles du Bienheureux". (Bouddha : "la cause originelle", mulapariyaya sutta) Ce sutta (soûtra) me semble remarquable à tous égards. C'est le seul qui se termine par le constat de l'incompréhension. Les moines... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mai 2020

DE l'USAGE DE LA PHILOSOPHIE : méditation

  Combien de fois me suis-je récité à moi-même le début du Faust de Goethe, où le héros fait l'amer bilan de son aventure intellectuelle : philosophie, théologie, médecine, "juristerie" - il a étudié toutes les disciplines, tout au long de sa vie, "avec ardent effort",  et pourtant il conclut tristement : "et me voici, pauvre fou, tout aussi sage que devant". Mais, passant contrat avec Méphistophélès, Faust bénéficiera d'une seconde jeunesse : alors, laissant les livres, il va courir le vaste monde, espérant que l'action... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 mars 2020

TROIS SORTES DE QUESTIONS

  Il existe trois catégories de questions : Celles qui sont de nature à recevoir une réponse Celles qui ne peuvent avoir de réponse Celles qui n'ont de questions que l'apparence : fausses questions, faux problèmes, réponses ineptes   Exemples de la première catégorie : quelle est la structure de l'atome ? Quelles sont les causes de la souffrance ? Quels en sont les remèdes ? Ici un savoir est possible, encore qu'il ait aussi des limites. Mais il nous évitera au moins de délirer. Pour la seconde : le Tout a-t-il un... [Lire la suite]
21 février 2020

SOCRATE et ALCIBIADE : un poème de Hölderlin

              SOCRATE et ALCIBIADE            "Pourquoi toujours rends-tu hommage, saint Socrate,              A ce garçon ? Ne connais-tu rien de plus grand ?                  Pourquoi, avec amour, comme les dieux                      Ton oeil le contemple-t-il ?"             Qui a pensé le plus... [Lire la suite]
12 décembre 2019

DE LA PULSION DE SAVOIR : le remède et le poison

  Vouloir tout comprendre est un poison. C'est un paradoxe puissant, qui peut se révéler mortel : quand apparaît la conscience, elle s'étonne de tout, et dans un gigantesque effort se promet de percer le secret de l'homme et de l'univers. "J'ai découvert que la vie était une énigme et j'ai résolu de consacrer la mienne à la déchiffrer" (Schopenhauer). La pensée s'élance à la conquête du monde - et se brise sur le roc de l'impossible. C'est le désespoir de Faust, qui à la première scène de la pièce de Goethe fait le bilan... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 novembre 2019

VOYAGE aux ENFERS (3) : Montaigne

  Selon le contrat passé avec Hadès, le maître des Enfers, je ne puis converser qu'avec trois personnages, alors que j'eusse volontiers rencontré tant d'autres protagonistes : Héraclite, Démocrite, Epicure, Lucrèce, Schopenhauer. Mais voilà, il faudra transiger. Voici le beau gentilhomme gascon, amoureux des Muses, qui se flattait de n'être pas philosophe, ni homme de lettres, ni auteur, ni docte, ni poète, mais homme, simplement homme. J'étais élève de première, j'avais dix-sept ans : Montaigne fut pour moi un éblouissement.... [Lire la suite]

05 septembre 2019

CE QUI N'ARRANGE PAS NOS AFFAIRES - de la vérité

  Le sujet-philosophe tire son honneur de se référer à la vérité. S'y  référer n'implique nullement de la posséder, ce qui du reste est à la fois grotesque et impossible. Se référer c'est juger des choses et de soi à la lumière obscure de la vérité. Pour bien saisir l'originalité de cette démarche il faut séparer la vérité du savoir et du sens. La volonté de sens définit la position religieuse, présente bien sûr dans la religion, mais aussi dans l'idéologie, cette religion profane, voire dans les discours communs, la... [Lire la suite]
18 juillet 2019

BOUCLER LA BOUCLE : le savoir et la borne

  Boucler la boucle c'est parcourir toutes les étapes d'un cursus nécessaire en ramassant autant que possible tous les éléments hétéroclites du conscient et de l'inconscient dans un savoir - voilà qui j'étais sans le savoir, voici qui je suis de le savoir. Le patient s'adresse à l'analyste, et se confie, en fonction d'une conviction : l'autre est supposé savoir, et spécialement, savoir qui je suis. Illusion nécessaire et féconde qui favorise le transfert et la recherche, mais illusion cependant, qu'il faut dénouer à la fin. "Il... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 juillet 2019

QUI ES-TU ? - Bodidharma

  Qui lirait attentivement les pages de ma rubrique "journal" en saurait sur moi à peu près autant que moi, c'est à dire : rien. Demandez à quelqu'un : Qui es-tu ? C'est le mettre à la torture. Il pourra retourner la question pendant mille ans (mille kalpa diraient les maîtres du Chan) qu'il n'obtiendrait rien de plus qu'une solide migraine. Là- dessus l'animal, et déjà l'humble compagnon du logis, le chien-oreilles-dressées, le chat au regard oblique, ou l'âne si vous avez un âne, l'animal quel qu'il soit, il est ce qu'il est,... [Lire la suite]
19 avril 2019

SAUVER la PENSEE (2)

  Sauver la pensée, oui, car elle est menacée, de tous côtés. De l'extérieur bien sûr, par les pouvoirs, quels qu'ils soient. Et aujourdhui, en sus, par les formes nouvelles d'une technologie impériale, qui introduit insidieusement, et dans la pensée elle-même,  le contrôle, la surveillance, la manipulation : l'hydre du despotisme s'est muée en universelle araignée, d'autant plus pernicieuse qu'elle agit en douceur et profondeur, persuadant tout un chacun qu'il agit selon le libre décret de sa volonté lorsqu'il obéit aux... [Lire la suite]