23 octobre 2019

Du SAMSARA et de la connaissance

  « Sans fin concevable est ce cycle du samsâra, et le premier commencement des êtres errants, tournant en rond, enveloppés d’ignorance et liés par les empêchements de la soif ne peut être conçu ». Bouddha, Samyutta-nikaya. Le samsâra est la donnée de base, la réalité effective de l’existence, telle qu’elle se présente à l’observation : cycle interminable des douleurs déterminées par l’ignorance, la soif et la répulsion. On n’en saurait connaître l’origine ni la fin, tant que l’on se situe à l’intérieur même du... [Lire la suite]

29 août 2019

KATASTROPHE - EPISTROPHE : de l'éphémère

  Je reviens tout doucement dans les bocages ensoleillés de l'apparence. Epistrophè. Strophè c'est le tour. Dans le théâtre attique la strophe désigne ce fragment poétique chanté par le choeur qui fait le tour de l'orchestre. Et l'antistrophe le mouvement inverse, avec un nouveau fragment de texte.  Il est remarquable que l'action dans la tragédie conduise inexorablement à la catastrophe. Katastrophè c'est le retournement qui entraîne la ruine et le désastre. Voilà un peuple, les Grecs, qui a conçu le pire possible comme... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
24 janvier 2019

TRANSMISSION GENETIQUE - et autres

  "Vous disiez que vous n'étiez que le contenant d'un ensemble de gènes qui vous avaient été transmis et que vous transmettriez à votre tour à la génération suivante. Et qu'en dehors de cette fonction vous n'étiez qu'une motte de terre". Ce sont les propos d'un personnage du dernier roman de Haruki Murakami : le meurtre du Commandeur. La motte de terre est une image qui surprend, en contradiction flagrante avec l'idée de transmission génétique. Dans le cours infini des générations où chacun n'est qu'en relais transitoire,... [Lire la suite]
06 décembre 2018

La CONSCIENCE et la CAUSALITE

  Mythologiquement le samsâra est le cycle indéfini des naissances et des morts. Psychologiquement il exprime l'idée de la souffrance attachée à l'existence aliénée, au désir inconscient, contamninée par le triple poison de l'avidité, de la répulsion et de l'ignorance. Dans les écrits les plus anciens du bouddhisme Hinayana - le petit véhicule - l'accent est mis sur l'effort, la prise de conscience qui devrait mener à la libération, exprimée en terme d'extinction, ou de nirvâna. Le samsâra enveloppe l'idée du karma : toute... [Lire la suite]
01 novembre 2017

Du SENTIMENT de REALITE, et du REEL

  "Pour nous assurer que ce que considérons comme la réalité l'est bien, nous avons besoin d'une autre réalité qui nous permette de relativiser et qui, elle-même, a besoin d'une autre réalité pour lui servir de base. Et ainsi de suite, jusqu'à créer dans notre conscience une chaîne qui se poursuit indéfiniment. Il n'est sans doute pas exagéré de dire que c'est dans le maintien de cette chaîne que nous puisons le sentiment de notre existence réelle. Mais que cette chaîne vienne à être brisée, et immédiatement nous sommes perdus.... [Lire la suite]
13 août 2017

Le CHANT DES ORIGINES : Chant second : 4

                        4         Mais encore une fois son beau visage     Tendrement m’apparaît dans la buée du songe     Elle marche au soleil, ses cheveux     Flottent, belle oriflamme de jais, devant mes yeux,     Elle se tourne vers moi, ses yeux noirs me sourient     Je flotte dans le ciel azuré     Je ne sais ce qui m’assaille, me renverse,     Dans ce sourire je crois... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 juin 2017

MOIRA : le LOT en héritage

  Mon intention n'est nullement de faire pleurer dans les chaumières. J'aimerais, à choisir, plutôt faire rire, mais n'étant pas, de nature, un joyeux drille, je ferai ce que je peux : rire et philosopher, disait Epicure. Ma foi, je ris volontiers quand l'affaire s'y prète, mais elle ne s'y prète pas toujours. Moira, chez les Grecs, était une sorte de divinité qui présidait à la distribution des lots, d'où l'idée de destin, lequel exprime bien le fait que des conditions nous sont allouées dès le départ, que nous n'avons pas... [Lire la suite]
27 septembre 2013

Du FANTASME

    Le fantasme est inépuisable. Je veux dire par là qu'il existe dans l'esprit une tendance irrépressible à produire des images dont la fonction est de nature hallucinatoire, comme dans les rêves nocturnes. Ces images sont inspirées, formées selon le principe de plaisir-déplaisir. Elles s'interposent entre nous et la réalité, comme des écrans protecteurs, des grilles d'interprétation, façonnant le monde à notre convenance, selon un schéma singulièrement répétitif. C'est une sorte de moulage inconscient et structurant qui... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
26 décembre 2012

Le POINT NODAL : BOUDDHA

        Voici la remarquable conclusion du "Filet de Brahma" - le Brahmajala-Sutta - où Bouddha expose le résultat de son enquête sur les 62 théories philosophiques en usage en son temps, toutes fausses à divers degrés, et dont il importe de se libérer: "O moines, le corps du Tathagata reste, ayant brisé le point qui conduit à l'existence. Tant que son corps durera, les dieux et les humains le verront. A la brisure du corps, après l'épuisement de la vie, les dieux et les humains ne le verront plus. C'est, ô... [Lire la suite]
30 novembre 2012

De l'AUTOMATISME PSYCHIQUE : le SAMSARA

            Le samsâra c’est le cycle interminable de la naissance et de la mort dont l’Oriental aspire à se délivrer. Pour nous cette conception métaphysique est pour le moins obscure, voire absconse. Mais nous pouvons la mieux comprendre en examinant très prosaïquement le fonctionnement psychique, sitôt que nous acceptons de considérer les mécanismes de répétition qu’un Freud par exemple avait repérés, et qui causent tant de dommages. Répétitions d’échecs, (« Comment réussir à échouer »... [Lire la suite]