12 septembre 2016

PARENTHESE de l'ETE : journal du 12 septembre 2016

  Ecrasé par la chaleur torride de cette fin d'été j'ai pu mesurer à quel point la pensée est dépendante du corps, des aléas météorologiques, des vapeurs et des embruns, des variations, du vent, de la sécheresse et des tempêtes. A se demander comment il fut possible aux Thalès, Héraclite et autres, de mettre en ordre leurs intuitions sous des climats si chauds, sauf à imaginer qu'en ce temps-là la température générale fût plus clémente. Il est vrai qu' Homère décrit un pays fort tempéré, peuplé de sapins et de chênes, là où la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2016

TORPEUR d' ETE : journal du 4 août 2016

  L'été s'écrase sur les plaines et les monts. La ville est quasiment vide. Tous mes amis sont partis, qui en Espagne, qui en Afrique, ou plus loin encore, allez savoir où ? Je suis à près seul, avec mon épouse, et nous passons comme on dit des jours paisibles. N'empêche, cela me fait un peu bizarre. Quand le ciel pèse "bas et lourd" comme dit Baudelaire - car ici le temps est extrêmement versatile, passant du plus céleste au maussade selon une logique affolée - "pèse comme un couvercle", c'est le cas aujourd'hui, on dirait... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 juillet 2015

DES ROMANS HISTORIQUES

  J'ai une faiblesse de coeur pour les romans historiques. D'aucuns diront que c'est un genre littéraire mineur, qui n'a ni la rigueur de l'histoire ni les qualités d'une véritable oeuvre littéraire. Cela se peut, mais qui connaît l'histoire proprement dite, laquelle n'interesse guère que les historiens, alors que le roman du même nom fait revivre tant de personnages fabuleux, patibulaires, vicieux, machiavéliques, turculents, ou simplement humains, nous permettant de vivre en esprit une multitude de vies différentes de la... [Lire la suite]