09 mai 2019

Du PLAISIR d' ABANDON : méditation

  Le jeune aime l'âpre et le dur. Le moins jeune aime le tendre et l'aimable. Les amours du vieillard ont je ne sais quoi de vif et d'amer, printemps tardif au coeur de l'automne. Comme ces grappes oubliées lors de la récolte, qui font le délice du glaneur. " Et je ne sais quoi d'amer jusque dans le calice des fleurs". Le vieillard amoureux nous fait rire, n'est-il pas ridicule de jouer au jeune homme quand on est un barbon ? Mais lui ne se sent pas ridicule, son coeur est jeune encore, croît-il, hélas, bientôt son corps le... [Lire la suite]

09 août 2017

Le CHANT des ORIGINES : Chant Quatrième, 1

CHANT QUATRIEME 1 Salut à toi, pur génie de la GrèceToi le premier qui sut par delà les abîmesSur les blanches ailes d'un esprit souverainParcourir les immenses territoires du mondeExplorant les terres hellènes aux beaux chevauxEt traversant les mers, les dunes jaunes des désertsDu haut des cimes visiter les gouffres amersQue l'imagination peuplait de monstres, de TitansHideux, polymorphes et terrifiants.Tu as su, suivant le bel exemple d'HéraklèsPurger les écuries de l'âme, dissiper les frayeursEn toutes choses révéler le seul... [Lire la suite]
08 août 2017

Le CHANT des ORIGINES : Chant Quatrième, 2

                    2   L'ennuiC'est la haine du temps,Temps morne, temps qui s'étire,Temps du non-temps. Enfant, j'avais de mornes joursPar la fenêtre de la cuisineJe regardais la cour vide, le jardin Hivernal où tombait moroseLa pluie des mauvais jours.Sur la façade, juste en faceUne grande roue de boisTournait lamentablementDans un sens et dans l'autreParfois elle s'arrêtait, puis reprenait,J'entendais sans entendre le grincement crissant,Est-ce quelque mauvais génieEst-ce... [Lire la suite]