30 décembre 2016

PROBLEMATIQUE du RENONCEMENT

  Il est difficile de renoncer à quelque chose qui nous tient. Si le renoncement est voulu, il a peu de chance d'être effectif. En ce domaine, comme en beaucoup d'autres, la volonté est de peu de poids face aux inclinations. En fait, la volonté ne devrait être convoquée, comme acte final, qu'au terme d'un processus intérieur, subtil, progressif et quasi invisible par lequel le détachement se fait, lentement, de jour en jour, par degrès, sans que le raisonnement ni la volonté comme telle y aient leur part. Cela se fait, on ne... [Lire la suite]

10 mars 2010

De la SUBLIMATION : ETHIQUE de la TRANSVALUATION

Sublimer c'est renoncer à la satisfaction directe de la pulsion, à l'acte d'accomplissement par lequel le sujet s'empare de l'objet sur le mode sexuel, cannibalique ou sadique. Mais la motion inconsciente n'est pas supprimée ni clivée ni refoulée. Elle se déplace vers un autre mode de satisfaction plus conforme aux exigences sociales et morales : métaphorisation. Délestée de sa finalité de maîtrise, désexualisée, elle se convertit en projet culturel, tout en conservant sa force créatrice, inventant une nouvelle direction et un nouveau... [Lire la suite]