12 septembre 2019

QU' EN EST-IL DU SUJET DANS LE REVE ?

  Dans le rêve où est le sujet ? Bien sûr on dira : le sujet c'est le rêveur, car enfin quand je rêve c'est moi, ce n'est pas mon voisin. Je dirai avec prudence : le rêveur est l'agent du rêve, c'est par lui que le rêve se fait. Drôle d'agent qui est agi autant qu'il agit, débordé de toutes parts par des impulsions, sensations, imaginations, hors contrôle, par un jeu d'apparitions immaîtrisables et fantasques. Si l'agent pouvait choisir que choisirait-il ? S'il existe un sujet du rêve il expérimente d'abord une forme de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 septembre 2019

DU REVEUR, et de la mise en scène

  Le rêve est une sorte de scénario plus ou moins confus, avec des situations de temps et de lieu, des images, parfois des mots et des phrases, plus rarement des mélodies ou des nombres, avec des personnages, une ou plusieurs actions et passions, des émotions, une ambiance, un pathos. C'est le contenu manifeste. Au matin, si l'on essaie de se souvenir, on transposera inévitablement les images en mots, construisant un récit : "j'ai rêvé que...". Chacun constatera aisément qu'à ce stade une déperdition du contenu s'est déjà... [Lire la suite]
10 septembre 2019

DU REVE COMME PROCESSUS DE SYMBOLISATION

  Le rêve est une tentative de symbolisation, mais sur un mode volontiers ambigü, incomplet, imparfait. Dans cette divagation ébouriffée, foisonnante et absurde, on peut ne voir que le jeu du hasard, ou à l'inverse du plus strict déterminisme. Mais cette idée ne résiste pas à l'examen, notamment si l'on considère les rêves répétitifs qui mettent en scène des situations d'angoisse ou d'échec : il faut bien admettre qu'il y a là un travail psychique, une sorte de perlaboration, mais qui échoue. Le sujet est immergé dans un conflit... [Lire la suite]
09 septembre 2019

DE QUELQUES REVES QUI REPETENT : suite baroque

  Et voilà que ça se remet à rêver, nuit après nuit, le même rêve avec des variantes, on dirait un suite musicale à la manière des Baroques, flûte à bec, viole d'amour, violon, et basse sontinue, en viole de gambe ! Ou encore ces récitatifs de l'opera seria ponctués d'arpèges au clavecin. Là je m'amuse un peu, pour le plaisir d'écrire, car l'affaire est sérieuse sans être triste. Je me plaignais un temps de ne faire que des rêves saumâtres, mais ce temps est passé. La tonalité est plus réjouissante : ce qui se répète là, pour... [Lire la suite]
19 juin 2019

QU' APPELLE-T-ON REALITE ?

  Ce que nous appelons communément "réalité" c'est le monde tel qu'il se présente à nous par la médiation des sens, mais aussi de la mémoire et des schèmes perceptifs et intellectuels que nous avons intégrés et organisés tout au long de notre vie. On peut soutenir que c'est une image, en donnant à ce terme une extension maximale, ou, plus techniquement, un complexe sensitivo-perceptif largement conditionné par le langage et les représentations communément reçues dans la culture où nous baignons. Pour parler grec c'est un kosmos... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 juin 2019

HISTOIRES DE FOUS

  Il ya deux sortes de fous : ceux qui ont perdu la raison, ceux qui ont tout perdu, sauf la raison. Les premiers, historiquement, sont ceux qu'on enferme ou médicalise. Les seconds font carrière dans la politique. Ils ont toujours raison, contre tous, contre l'ordre des choses. Pour autant faut-il parler de perte ? Est-il possible de perdre la raison sans perdre l'usage de toutes les autres facultés ? C'est le cas de la démence, qui est un cas particulier de folie, particulièrement effrayant. Dans les autres cas, celui qui... [Lire la suite]

22 avril 2019

SOMMEIL, REVE, REVEIL

  Il faut bien se rapporter à quelque chose faute de trouver en soi-même l'origine et la fin. L'origine, bien que vécue, nous échappe, puisqu'on ne peut être témoin de sa propre conception, et la naissance, elle aussi, est enveloppée dans la plus épaisse obscurité. Quant à la fin, à moins de la précipiter par le suicide, elle est ce quelque chose que nous portons en nous, comme une certitude, mais inassignable. Si bien que nous flottons entre deux inconnus, également certains et également inconnaissables. Voilà qui donne au... [Lire la suite]
06 mars 2019

MIRAGES du DESIR

  Quant au désir le discours ordinaire le pose comme mouvement d'appropriation : désir de biens, de richesse, de renommée, désir de l'autre. C'est la raison pour laquelle il est juste de signaler le danger qu'il comporte, lorsque l'esprit se laisse, par l'anticipation imaginative, séduire, capter, jusqu'à y perdre le bon sens. C'est l'action troublante de la "phantasia", qu'il est difficile de rendre en français, et qui pourrait se traduire approximativement par représentation, ou image phantasmatique. Le latin nous donne le mot... [Lire la suite]
02 janvier 2019

Pour un NOUVEL AN : journal du 2 janvier 2019

  Je finirais même par faire des rêves agréables ! Ma foi, c'est une manière poétique de saluer la nouvelle année. Encore que pour cette heureuse occurrence je n'y sois pas pour grand chose : cela rêve comme cela veut, et nous ne sommes que spectateurs d'un spectacle qui nous vient d'une région inconnue et inconnaissable, à jamais hors de prise. Mais fichtre, ne soyons pas bégueules et accueillons le cadeau des dieux - s'il est toujours loisible de penser que les rêves sont des cadeaux des dieux ! Les rêves sont comme les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 décembre 2018

La VOIE et le CHEMIN : à FREDERIC

  Petite bafouille pour Frédéric.   Au petit matin, dans ces plages douillettes où la conscience flotte entre sommeil et réveil, j'eus la chance - une fois n'est pas coutume - de rêver que l'ami Frédéric venait, à la suite d'une causerie que je tenais sur "la voie et le chemin", au devant de moi pour me serrer la main. Ma foi, je me suis fait plaisir, par cette petite mise en scène, convoquant une sorte d'approbation silencieuse : mon propos devait avoir quelque valeur, après tout. J'essaie de dénouer le fil du rêve, et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,