05 octobre 2018

Au DIABLE la METHODE ! : de l'ataraxie

  Le trait commun des philosophies hellénistiques est la recherche du souverain bien, posé comme "telos" : terme, but, fin dernière. Ce souverain bien est défini comme ataraxia, absence de troubles. Les méthodes proposées pour y parvenir divergent, mais la fin est la même. On pose en avant de soi un certain idéal de vie, une image de l'excellence, et l'on se met en route pour y parvenir. De la sorte on crée inévitablement une tension entre le présent (l'état actuel de la sensibilité et de la pensée) et le futur espéré. Cette... [Lire la suite]

03 août 2018

PSYCHANALYSE, SAVOIR et TRANSMISSION

  Je demandais hier : que restera-t-il de la psychanalyse dans vingt ans ?  Le fondement ultime de la démarche freudienne était ce rêve très ancien, dont il a su renouveler la formulation et la méthode, de connaître pour guérir, de faire de la connaissance un levier thérapeutique efficace. Ce projet s'inscrit dans la lignée des grandes sagesses traditionnelles : "connais-toi toi même - et tu connaîtras l'univers et les dieux", sauf qu'ici il n'est question ni de l'univers ni des dieux. Le champ d'exploration est... [Lire la suite]
16 août 2015

CHAP XIII - Du SAVOIR et de la FAILLE

                           CHAPITRE TREIZE : Du SAVOIR et de la FAILLE     TABLE   1 Hymne à la connaissance 2 La pulsion de savoir 3 Que sais-je ? 4 Skeptikos 5 Pyrrhonisme 6 Fin de la quête 7 Kaïros               1 Hymne à la connaissance     Pourquoi chercher à savoir ? Et savoir quoi ? Les Grecs pensaient qu’il existe en l’homme une disposition naturelle à la... [Lire la suite]
07 juin 2013

Les TROIS NIVEAUX du SCEPTICISME

    Sextus Empiricus définit l'attitude sceptique : "Quand nous cherchons si la réalité (to hupokeimenon) est telle qu'elle apparaît, nous accordons qu'elle apparaît, et notre recherche ne porte pas sur ce qui apparaît (to phainomenon),  mais sur ce qui est dit de ce qui apparaît". Le sceptique interroge le discours, suspecte méthodiquement le discours, refuse toute affirmation ou négation sur la nature des choses - sur ce qui apparaît à nos sens et à notre entendement - montrant que toute position affirmative ou... [Lire la suite]
29 octobre 2010

HASARD donne les PENSEES, HASARD les ÔTE

"Hasard donne les pensées, hasard les ôte ; point d'art pour les conserver ni pour les acquérir". (Pascal, Pensée 370). Il faut prendre le temps, entrer dans ce vertige. Se laisser porter par l'irrévérence, le tourbillon de cette phrase qui emporte nos fallacieuses illusions de maîtrise, nos constructions laborieuses et controuvées. "Point d'art"  ... le roi est nu, lui qui se voulait souverain dans le temple de sa subjectivité. Comme des  feuilles sous l'orage, les pensées vont et viennent, ballet... [Lire la suite]
18 août 2010

De la DESINTOXICATION VOLONTAIRE

Depuis quelques mois je m'efforce à une désintoxication volontaire et méthodique. Tout ce qui m'a été enseigné, de gré ou de force, se voit soumis à un impitoyable curetage mental, les savoirs, les méthodes, les doctrines, les présupposés, les intentions conscientes ou inconscientes, les impensés, les fondements, les finalités, les résultats, et de manière générale, les formes autant que les contenus. J'ai résolu, dans la plus austère fermeté, de penser, autant qu'il se peut, à partir de mon expérience, et non plus à partir des textes... [Lire la suite]

14 juin 2010

De la TRAVERSEE des IDEOLOGIES : journal du 15 juin

A ma naissance on m'a infligé les croyances et les rites du catholicisme romain. Par la suite on a cru bon de remettre ma jeune âme entre les mains expertes des pères d'une institution religieuse où j' ai croupi trois ans, entre messe du matin et vesprées, entre chant liturgique et répétitions de latin. Je n' y ai subi nulle  maltraitance d'aucune sorte, plutôt soutenu et encouragé par mes éducateurs, mais traînant une sourde mélancolie, un sentiment de deuil et de solitude irréparable. Je me réfugiai dans la lecture des Trois... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 janvier 2009

PYRRHONISME du MOI

C'est volontairement que je tiens à part des autres sytèmes hellénistiques la présentaion des positions pyrhonniennes. En toute rigueur nous n'avons aucun texte ni témoignage avéré de cette position. Mais il est aisé de l'inférer à partir de ce que nous savons par ailleurs. D'abord, de la formation initiale de Pyrrhon auprès des démocritéens nous pouvons induire ceci : "convention que le moi", ou l'âme, ou l'individu, ou toute notion nominative sur l'idée d'une personnalité séparée. "Il existe des atomes et du vide,... [Lire la suite]
17 juin 2008

ESSAIS PYRRHONNIENS

Je donne ici une petite suite philosophique consacrée à l'apologie de Pyrrhon, sage d'entre les sages, considéré dans l'Antiquité comme un homme remarquable à tous égards, puis vilipendé par la tradition universitaire qui se gausse des sceptiques en général, et de lui en particulier. Je voudrais simplement signaler que deux esprits de premier ordre, Montaigne, et à sa suite Pascal l'ont tout à fait compris, au point de se mesurer à lui, soit dans le sens de la continuité (Montaigne) soit de l'opposition inconditionnelle(Pascal).... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juin 2008

APHASIE

Aphasie, non-parole. Ici je distinguerai l'aphasie du mutisme. Je considérerai le mutisme comme une conduite pathologique en réservant le terme d'apahasie, contre l'usage moderne, à une attitude philosophique délibérée, choisie, soigneusement définie. Seul Pyrrhon, que je sache, s'est prévalu de cette position extrême, alors même qu'il parlait d'abondance, à en croire son biographe, Diogène Laerce, quitte à parler tout seul si l'auditoire se dérobait. On l'imagine aisément discutant avec ses gorets avant de les emmener au marché pour... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,