07 mars 2016

PAROLE et DISCOURS : du commencement

  Je crains fort de m'être insidieusement efferré moi-même. C'est le risque inhérent à toute expression, orale ou écrite, que de poser une parole, qui, pour être authentique au moment même où elle est proférée, se fige sur le champ en discours. Ce qui était mouvement, risque, ouverture, appel vers l'inconnu, d'être fixé dans les mots, se voit en quelque sorte réifié, rigidifié, transmuté en socle, ou en statue d'airain. C'est le destin ordinaire de l'art dont le contemplateur ne voit que l'oeuvre achevée, alors qu'elle n'est que... [Lire la suite]

04 janvier 2016

THEORIE des FLUX

  Je m'exerce, contre la conviction commune, à considérer partout et en toutes choses le flux universel. Flux de la pluie, des rivières, des courants et des marées, flux du temps et des saisons, des nuages et du vent, bien sûr, mais aussi le flux de la pensée et des émotions, et le corps lui-même, comme processus de croissance et de décroissance, plante qui sort de la terre et y retourne, "selon l'ordre du temps". Joyeuse mobilité universelle, "branloire pérenne". Mais ce n'est pas assez de parler en terme de mobilité, ou de... [Lire la suite]