07 février 2018

De l' ORIGINE du MONDE

  Le rapport entre art et savoir peut se thématiser et s'illustrer par l'opposition entre la "Primavera" de Botticcelli et l'"Origine du monde" de Courbet. Le premier choisit de se situer clairement dans l'apparence et dans l'idéalisation. Le second se propose de faire voir la réalité, triviale et incontournable. Avec sans doute une arrière-pensée : "vous qui faites de belles oeuvres, vous qui exaltez la beauté de la forme, vous qui enchantez le monde avec les prestiges de l'art, vous qui chantez le sublime, je vais vous... [Lire la suite]

26 janvier 2018

DE l' AGE et de la BEAUTE

  Je dispose par devers moi d'un signe infaillible qui atteste mon retour à la santé, c'est la beauté. Pour avoir végété si longtemps dans les affres, y avoir assisté à la faillite de toutes choses au monde, à l'évidence de la caducité universelle, c'est miracle, que par un retour si soudain et si improbable, il me soit possible, caprice ou nécessité, de goûter si nouvellement le charme de quelque image, toute intérieure il est vrai, mais qui vient se superposer sur les réalités existantes, et les colorer d'un relief inattendu.... [Lire la suite]
11 juin 2016

LA PRIMAVERA (2) : poème

      Son regard d'aube infiniment ouvre le coeur   L'âme se multiplie au faste des couleurs     La vierge en son sourire enluminé de rose   Efface la douleur du monde. On songe presque,   Voyant l'humide humus où croupit toute chose   Que le corps se dissout dans l'ombre de la fresque.     
Posté par GUY KARL à 09:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :