22 mars 2019

Un NEANDERTHAL PHILOSOPHE

  Haute gloire aux grands esprits qui sont la couronne de l'humanité ! Ils sont les quelques uns, les rares qui nous inspirent encore, par ces temps difficiles où l'on doute sérieusement de l'avenir, quand le présent s'obscurcit comme une nuée d'orage. Ils étaient quelques uns qui avaient dessiné une certaine image de l'homme que nous avions intégrée comme une donnée fondamentale et irréversible, mais il est possible que de cela il ne reste plus rien dans les décennies qui viennent. Moi même je me représente de plus en plus... [Lire la suite]

14 janvier 2019

VIVRE au PRESENT

  C'est un étonnement perpétuel : le présent ne manque jamais - tant que dure la vie. Il suffit d'ouvrir les yeux, le monde est là. Et resterais-je les yeux fermés, me boucherais-je les oreilles, que le flux interne, encore, se manifesterait dans les impressions subjectives, la respiration et le mouvement du coeur. C'est la présence du présent, irrécusable et manifeste. Le présent c'est toujours l'actuel, la somme insommable de toutes les sensations qui attestent l'existence des phénomènes, dont le mouvement, ici et maintenant,... [Lire la suite]
15 janvier 2018

POESIE TRAVERSIERE / LIVRE II

                   LIVRE  DEUX                       I           Perpétuellement vif et neuf       Comme un furet rebondissant       A demi orphelin, à demi veuf      Il court au bois verdissant         Il n’est d’aucune contrée connue      Il n’est d’aucune secte ou ligue      Il va son... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 août 2017

MEDITATION : Du point de vue de la mort

   Comme placé aux bords de la mort éternelle  Demande-toi chaque soir ce qu'est ta vie.  Si tu n'existais plus comment serait le monde ?  Les fleuves continuent de couler, les montagnes  Dressent toujours leur cimes altières vers le ciel.  Non, rien ne serait changé : le monde  Demain comme aujourd'hui poursuit son cours.  Toi tu ne seras plus. Toi seul pour toi.  Tu auras passé comme passent les roses  Et nul ne se souvient plus de toi. A peine  Laisses-tu un nom... [Lire la suite]
09 août 2017

Le Chant des Origines, III, 6

                         6    Comme placé aux bords de la mort éternelle  Demande-toi chaque soir ce qu'est ta vie.  Si tu n'existais plus comment serait le monde ?  Les fleuves continuent de couler, les montagnes  Dressent toujours leur cimes altières vers le ciel.  Non, rien ne serait changé : le monde  Demain comme aujourd'hui poursuit son cours.  Toi tu ne seras plus. Toi seul pour toi.  Tu auras passé... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 août 2016

Du PRESENT : journal du 9 août 2016

  Voilà huit ans que je me suis installé ici, en terre du sud, quittant le Septentrion brumeux pour le soleil. A vrai dire, le soleil, ici, est plutôt capricieux. Clarté et beauté un jour, ciel couvert le lendemain, à croire que le soleil s'est perdu quelque part dans les vallées pyrénéennes, mais le revoilà soudain, vif et allègre, jouant le furet, coquin et imprévisible. Même la végétation présente cette alliage étonnant du nord et du sud, chênes et hêtres, amples et austères, palmiers élancés comme des lampadaires. Les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2015

VIVRE au PRESENT

  Il est bien vain de revisiter le passé, c'est une affaire entendue. Nous ne vivons qu'au présent et nulle part ailleurs. C'est imparable. Mais notre esprit est une composition complexe, qui ne peut s'abstraire si facilement de son histoire, faire table rase et feindre une virginité idéale. Si telle image du passé fait retour et occupe nos pensées on peut toujours la repousser, se détourner, mais ilest fort à parier qu'elle reviendra encore et encore, jusqu'au moment où elle parviendra à se faire reconnaître : il est plus sage... [Lire la suite]
03 août 2012

Du PRESENT comme FLUX

            « Le passé tu ne peux le retenir, le présent tu ne peux le garder, le futur tu ne peux le saisir » - Alors comment feras-tu ? Si la pensée est ainsi étranglée, cela n’empêche personne de vivre ! Ce qui démontre une chose, et qui est capitale : la vie se moque du temps, ne se déploie nullement selon nos catégories temporelles. C’est nous qui inventons ces trois concepts : passé, présent, futur. Mais où est le passé, où est le futur ? Nous disons :... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 17:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,