01 juin 2017

Du DETOURNEMENT DIVIN : VIGNY

                " Le silence"         "S'il est vrai qu'au Jardin sacré des Ecritures       Le Fils de l'Homme ait dit ce qu'on voit rapporté ;       Muet, aveugle et sourd au cri des créatures,       Si le Ciel nous laissa comme un monde avorté,       Le juste opposera le dédain à l'absence,       Et ne répondra plus que par un froid silence       Au silence éternel de la... [Lire la suite]

27 octobre 2016

PATERNITE

    A chaque fois je suis pris d'un doute : est-il bien raisonnable de reprendre ces récits discontinus, d'y ajouter de nouvelles feuilles, quand il n'est pas bien certain qu'une histoire si profondément subjective et privée soit de nature à intéresser un lecteur de philosophie ? J'ai, d'une certaine manière, répondu à cette objection, faisant valoir qu'un philosophe est avant tout un homme de chair et de fibres, et que ce serait bien dommage qu'il se présentât comme un pur esprit, dégagé, on ne sait comment, de toutes les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 janvier 2015

ODES pour UN QUI FUT : poésie 13

ODES POUR UN QUI FUT     Argument   Ces poèmes ont très longtemps dormi dans mes tiroirs, non que je les eusse dédaignés, mais une sorte de pudeur, excessive peut-être, m’a toujours empêché de les publier. Je ne les ai laissé lire qu’à quelques très rares intimes. C’est que la matière est très personnelle : c’est le dialogue, qu’à une certaine époque, fort difficile, j’entretins avec le défunt, l’Un qui fut, mon père, décédé dès avant ma naissance, et dont je ne connus ni la figure vivante ni la voix – et ce fut... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 23:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :