08 septembre 2017

De la SEDUCTION des IMAGES MENTALES

  Quelque chose change tout doucement, comme une légère brise qui emporte les images et voiles du passé. Ce n'est pas très net encore, c'est une musique en sourdine, mais enfin cela change.  Je me suis rendu récemment dans mon pays natal, poussé par je ne sais quelle exigence intérieure, fort ambiguë au demeurant, qui tantôt me pressait de m'y rendre au plus vite, et tantôt me faisait freiner des quatre fers. Peut-être avais-je vaguement conscience que cette équipée n'était pas sans danger. Qu'allais-je donc trouver en... [Lire la suite]

20 janvier 2012

APOLOGIE du PRESENT

  Adossé au réel, et la mort en face de moi, je m’interroge. Qui suis-je si ce n’est ce fragment d’espace, de matière et de temps qui s’effiloche comme peau de chagrin. Du passé je n’ai que le souvenir de quelques bribes chancelantes, et le futur n’est qu’une vue de l’esprit. Debout, je respire plus profond, pour m’assurer du moins que j’existe, en cet instant fragile, déjà presque passé. Cet instant, je le veux, je le veux vivre aussi intensément que possible, mesurant la caducité indépassable de toutes choses, et la mienne... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 octobre 2010

De la MEMOIRE et de l'OUBLI

Qui ne se plaint de sa mémoire, à croire qu'il soit bien utile de tout garder sous la main, disponible, et frais, et comestible sur l'heure. Et en voilà qui, non contents de nous congestionner de mille souvenirs inutiles et néfastes, nous enjoignent de nous attrister à l'infini dans l'évocation des heures sombres de notre histoire. "Devoir de mémoire" qu'ils disent. "Repentance"- et pourquoi pas macération, cilice et mortification? S'il est dangereux de refouler, de cliver et de dénier, il l'est autant de... [Lire la suite]
14 juin 2009

PRATIQUE de l EVACUATION PSYCHIQUE

Vacuum, vacuité, vacance, évacuer. Approche de la vacuité : réfléchir sur les conditions de l'évacuation, dans le domaine psychique. Comment faire pour recréer perpétuellemnt la douce sensation de liberté intérieure? Comment recracher les déchets, les pensées toxiques, les émotions négatives, les passions tristes, bien sûr, mais plus avant toute passion, toute préoccupation, toute obsession mentale, toute idée fixe? Car il n' y a pas lieu de s'attacher aux passions dites positives, pas plus qu'aux négatives. Toute passion est... [Lire la suite]
24 avril 2009

DU DEUIL

Que faut-il entendre par travail du deuil? La chose reste assez mystérieuse, d'autant que ce travail peut ne pas commencer, ou s'éterniser dans le marécage d'une douleur indépassable. Et pour commencer, savons-nous ce qu'on appelle deuil, avant de parler d'un hypothétique travail de deuil? Je suppose que deuil appelle étymologiquement "dolor ", douloir, douleur. Nous ajoutons immmédiatement : douloir de la perte. Etre en deuil signifie donc être en douleur d'une perte subie, réelle, imaginaire ou symbolique. Pour celui qui... [Lire la suite]
09 avril 2009

DU CONTINUUM PSYCHIQUE II : de la VOLONTE d'OUBLI

Pour être sujet, depuis quelque temps, à de fréquents oublis, ou, comme on dit, des trous de mémoire, je m'interroge sur le fonctionnement de cette faculté et sur l'utilité des souvenirs. Le problème c'est qu'il y a peut-être autant de sortes de mémoire que d'activités mentales et corporelles. Ma mémoire de travail intellectuel est excellente, pour peu que j'exerce correctement mon jugement, qui est tout aussi excellent. Par contre j'oublie à peu près tout ce qui concerne la vie courante et qui n'est pas fixé dans l'habitude. Il m'est... [Lire la suite]
01 avril 2009

SIGNE

Un signe pur, voilà ce qu'elle était Et moi je l'aimais d'innocence De retrouver et de perdre à jamais Son amour d'aube sur ma plaie        Nous savons le bonheur à la douleur qu'il laisse        Car ce n'est pas le deuil c'est le retour qui blesse.
Posté par GUY KARL à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,