13 mars 2018

Journal du 13 mars 2018

  Je m'inquiète quelquefois, je l'avoue, de ce que pourraient devenir mes écrits après ma mort. J'y attache peut-être une importance excessive, n'ayant pas, que je sache, révolutionné la philosophie par une idée géniale, ni renouvelé en profondeur l'art poétique. Oeuvre modeste et casanière, mais oeuvre quand même, dont je me représente mal qu'elle disparût sans laisser de traces. Mais, à y réfléchir de plus près, elle a surtout valu pour moi, dans la tension d'un esprit désireux d'atteindre à la clarté, et nul ne peut jurer... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 mars 2016

PAROLE et DISCOURS : du commencement

  Je crains fort de m'être insidieusement efferré moi-même. C'est le risque inhérent à toute expression, orale ou écrite, que de poser une parole, qui, pour être authentique au moment même où elle est proférée, se fige sur le champ en discours. Ce qui était mouvement, risque, ouverture, appel vers l'inconnu, d'être fixé dans les mots, se voit en quelque sorte réifié, rigidifié, transmuté en socle, ou en statue d'airain. C'est le destin ordinaire de l'art dont le contemplateur ne voit que l'oeuvre achevée, alors qu'elle n'est que... [Lire la suite]