28 avril 2016

Des RELATIONS d' OBJET, et de la LOI

    Lacan parle quelque part de l"hainamoration". Voilà qui fâchera la midinette, et plus encore le cortège dithyrambique des inconditionnels de l'amour. "Aime ton prochain comme toi-même" peut-on lire sur le fronton des synagogues. La devise est belle, mais chimérique. Pourtant elle exprime en sous-main une constatation fort réaliste, celle-là, que chacun s'aime d'abord, plus que tout, et qu'il serait souhaitable de tirer autrui du néant où il est spontanément placé, pour lui conférer un peu de cette considération qui ne... [Lire la suite]

13 novembre 2012

De l'OBJET PERDU, et de PYRRHON

            De l’OBJET PERDU, et de PYRRHON     C'est une idée étrange, renversante : et si notre destinée personnelle, dans ses choix, ses options fondamentales, ses refus et ses fixations dépendait presque exclusivement de la place que nous avons attribuée à l'objet perdu?  Quel est cet objet perdu ? La question est secondaire : même si les éléments de réponse ne manquent pas, ils n'en épuisent pas la nature. On peut dire : le sein maternel, réel ou imaginaire, la matrice, les... [Lire la suite]
19 juin 2012

ERE du VIDE ou ERE de l' OBJET ? K-957

        Notre époque n’est pas l’ère du vide, comme l’affirme un auteur récent, mais l’ère de l’objet. - Des objets, en première analyse, objets de convoitise, objets-fétiches, objets-signes de reconnaissance sociale, de valorisation narcissique. L’infinie diversité des objets, leur précoce obsolescence, leur futilité même exprime la pauvreté mentale et culturelle d’une époque vouée à la fuite en avant, à la course contre le temps, au gaspillage, à la pusillanimité. D’où l’impression de vide, que vient obturer... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2009

La CHOSE

La Chose n'est pas la chose La Chose est toutes choses La Chose est sans début, sans fin, sans cause et sans pourquoi Nul ne connaît la Chose, elle est en toute chose Elle est, elle n'est pas.
Posté par GUY KARL à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 janvier 2009

OBJETS du DESIR / CAUSE du DESIR

Quelle différence entre l'objet du désir et la cause du désir? Ecoutons Spinoza : "Ce n'est pas parce qu'une chose est belle que je la désire, c'est parce que je la désire qu'elle est belle". C'est donc le désir en lui-même qui crée la beauté, transformant un objet quelconque en merveille. Il en découle également qu'on ne saurait attribuer aucune valeur à quoi que ce soit en dehors d'un désir qui le transfigure,  le transposant diu plan de la banalité ordinaire sur celui de l'exception. Désirer c'est ex-cepter, c'est à dire... [Lire la suite]
02 janvier 2009

DU MALENTEDU entre HOMME et FEMME

Il n'est rien de plus différent, de plus opposé, de plus incompréhensiblement incomparable que l'homme et la femme. Il m'arrive quelquefois de me demander si nous vivons sur la même planète. Le désir féminin a pour l'homme quelque chose d'impénétrable, de quasi mystique."Que veut la femme"? se demandait avec un brin de désespoir le vieux Freud dans ses derniers écrits, comme si cinquante ans de pratique psychanalytique ne lui avaient donné qu'une approche très superficielle de la question. L'homme croit être désiré au même... [Lire la suite]
08 juin 2007

PHILOSOPHIE du BORDERLINE : Livre ii, CHAPITRE DEUX

  LIVRE DEUX     CHAPITRE DEUX     DU NOYAU PSYCHOTIQUE     I     Mes bons amis ! Excusez-moi du peu, mais j’ai la conviction de sortir d’une bien mauvaise passe. Je suis comme ébloui, tout chancelant dans la petite lumière du matin, à la manière d’un convalescent perclus d’arthrose qui fait ses premiers pas dans le jardin bruissant et odorant de la clinique. J’ai mal à l’âme, je suis tout esbaudi et claudiquant, incertain du moindre pas comme si le sol allait immanquablement... [Lire la suite]