04 février 2016

Qu' est-ce qu'une THEORIE ?

  Theoreo : contempler, regarder, observer - consulter l'oracle - être en position d'observateur (théore). Theoria : vision, contemplation, assistance à un spectacle ou une fête, contemplation intellectuelle.    Ces étymologies confirment le fait assez général que les Grecs, et les Occidentaux modernes à leur suite, privilégient le voir dans leur rapport à la réalité. Voir, comme acte fondateur du savoir. Eidos, idea : la forme, l'image, l'idée. Eidos est de même radical que videre, voir. Tout cela nous semble... [Lire la suite]

25 avril 2015

NON SAVOIR et REEL : SCHOPENHAUER

  Dans ses Manuscrits Posthumes, Schopenhauer écrit "En vérité, tout ce que nous nous plaignons de ne pas savoir, ne peut sans doute pas être su". Et encore : "Le substrat de tout cela, ce qui veut et connaît, ne nous est point accessible, nous n'avons vue que sur l'extérieur, à l'intérieur tout est obscur". Schopenhauer est de ces penseurs qui ne se font pas d'illusions sur les pouvoirs de la connaissance rationnelle. Il n'a pas la naïveté de croire que par la raison discursive nous puissions parvenir au coeur de la réalité,... [Lire la suite]
07 février 2011

Du NON-SAVOIR : TETRALOGIKON

"Que sais-je?" se demande Montaigne. Il conclura qu'il ne sait pas grand chose, contestant même de savoir qu'il sait ou qu'il ne sait pas. Position authentiquement pyrrhonienne, qui lui vaudra les foudres de Pascal. Ce qui m'intéresse dans cette aporie montanienne c'est la question si justement posée, et son actualité récurrente, en notre époque surtout qui se flatte tant de savoir sur toutes sortes d'objets, quand l'essentiel nous échappe et nous navre. La science, qui nous a tant promis, ne nous éclaire guère sur notre position,... [Lire la suite]
04 mai 2009

De la DECEPTION

Déception, réception. deux termes qui renvoient à "capio", "capere" : prendre. Recevoir serait donc reprendre. Il faut imaginer un mouvement d'échange. Je prends. L'autre reçoit. je reprends. Et ainsi de suite. Ce qui se vérifie précisément dans les invitations, et les réceptions mondaines. Il est biebn difficile d'échapper à cette forme sempiternelle du potlatch, qui est, depuis Marcel Mauss, une forme obligée, ritualisée et agonistique de l'échange social. Quant à la déception, mot étrange, il faut y voir un... [Lire la suite]