13 octobre 2017

De la VERITE et de l'impossible

  La conception classique et commune fait de la vérité l'adéquation de la pensée ou du discours à la réalité. Est vraie cette parole qui dit effectivement ce qui est, qui ne ment pas, ne se trompe pas, ne s'ilusionne pas. En  ce cas la vérité est de l'ordre du savoir : je sais, je sais que je sais, je dis ce qui est, que d'ailleurs tout un chacun pourra, en principe, vérifier, c'est à dire "faire vrai", attester par la vérification. Je dis que la terre est ronde, on le verra par les voyages autour de la terre. Ainsi ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 août 2017

Le CHANT des ORIGINES : Chant Quatrième, 3

                3  L'ennui haine du temps.Que savons-nous du temps, s'il glisseOu s'il est immobile ? Nous ne voyonsQue mouvements, déplacements, altérations,Que le printemps succède à l'hiver Que l'oiseau chante, et s'arrête de chanter,Que chaque instant, unique et singulier,Jamais ne revient, Que nos pensées passent comme des feuilles.Nous disons : c'est le temps. Hélas que disons-nous ?Nous replâtrons d'un mot le trou de l'ignoranceNous figeons dans un mot le mouvement du mondeNous... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 14:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 mai 2014

Du SCANDALE de la VERITE

    Négativement toutes les interprétations se valent en tant qu'elles sont toutes inaptes à saisir la nature du réel : ce sont des points de vue, des projections, des représentations, des images, des symbolisations qui expriment le sujet interprétant et non pas les processus en tant que tels. Dans cette affaire il n'est guère question de vérité, à se demander si la notion même de vérité est valide. La métaphysique de Platon est-elle plus vraie que la fabulation d'un Sioux Oglala? Qui en jugera s'il n'existe aucun critère... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 17:47 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 avril 2012

De l'INTUITION, et du RIEN

Quelque chose s’achève, quelque chose commence dans les balbutiements. J’ai le sentiment d’avoir achevé ma formation, fort tard comme on voit, vu mon âge. Mais ce n’est pas affaire de temps. Certains y accèdent d’un coup, au sortir de la jeunesse, d’autres y passent leur vie entière. L’essentiel n’est pas là : que pèse le temps face à l’éternité ? Quand l’intuition saisit son objet, ou plutôt son in-objet, le temps est suspendu, et c’est une sorte d’éternité. C’est le sentiment de plénitude ouverte qui, alors, chasse les... [Lire la suite]
19 octobre 2009

DE LA DOCTE IGNORANCE

Quel est le but de la recherche? C'est le savoir. Mais le savoir, s'il se constitue selon l'ordre du temps par accumulation, rectification et systématisation, ouvre immédiatement de nouveaux rapports, de nouvelles connections. C'est là le désespoir du chercheur, mais aussi son exaltation spécifique. Il en va du savoir comme de l'horizon, toujours déplacé et fuyant. Cette aporie constitue le chemin propre de la quête scientifique. Je ne suis pas sûr qu'il faille raisonner dans les mêmes termes pour ce qu'il en est de l'existence. On... [Lire la suite]