06 mai 2014

Du SCANDALE de la VERITE

    Négativement toutes les interprétations se valent en tant qu'elles sont toutes inaptes à saisir la nature du réel : ce sont des points de vue, des projections, des représentations, des images, des symbolisations qui expriment le sujet interprétant et non pas les processus en tant que tels. Dans cette affaire il n'est guère question de vérité, à se demander si la notion même de vérité est valide. La métaphysique de Platon est-elle plus vraie que la fabulation d'un Sioux Oglala? Qui en jugera s'il n'existe aucun critère... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 17:47 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 avril 2012

De l'INTUITION, et du RIEN

Quelque chose s’achève, quelque chose commence dans les balbutiements. J’ai le sentiment d’avoir achevé ma formation, fort tard comme on voit, vu mon âge. Mais ce n’est pas affaire de temps. Certains y accèdent d’un coup, au sortir de la jeunesse, d’autres y passent leur vie entière. L’essentiel n’est pas là : que pèse le temps face à l’éternité ? Quand l’intuition saisit son objet, ou plutôt son in-objet, le temps est suspendu, et c’est une sorte d’éternité. C’est le sentiment de plénitude ouverte qui, alors, chasse les... [Lire la suite]
19 octobre 2009

DE LA DOCTE IGNORANCE

Quel est le but de la recherche? C'est le savoir. Mais le savoir, s'il se constitue selon l'ordre du temps par accumulation, rectification et systématisation, ouvre immédiatement de nouveaux rapports, de nouvelles connections. C'est là le désespoir du chercheur, mais aussi son exaltation spécifique. Il en va du savoir comme de l'horizon, toujours déplacé et fuyant. Cette aporie constitue le chemin propre de la quête scientifique. Je ne suis pas sûr qu'il faille raisonner dans les mêmes termes pour ce qu'il en est de l'existence. On... [Lire la suite]