13 mars 2017

FAUTE et CULPABILITE

  Etymologiquement, la culpabilité c'est la "fautivité" - terme qui manque à notre vocabulaire, et qui éviterait des confusions. Culpa c'est la faute, et "battre sa coulpe" c'était reconnaître avoir fauté. D'où il suivrait que la culpabilité est la marque subjective de la faute, le sentiment pénible qui accompagne ou suit le manquement à un devoir, ou la transgression d'une norme sociale ou morale. Mais le rapport entre faute et culpabilité n'est pas automatique. Si l'on distribue les rapports possibles entre les deux notions on... [Lire la suite]

24 juillet 2012

K 966 De la METAPHYSIQUE comme NEVROSE : Platon ou Démocrite?

      La métaphysique occidentale, telle qu’elle se développe depuis Platon, serait-elle l’expression d’une colossale névrose ? On peut le soutenir en considérant les ravages du dualisme : éternité et temps, corps et âme, monde sensible et monde intelligible, origine et fin, perte et récupération. Le point nodal se situe dans le choix entre Démocrite et Platon, c’est là que tout se décide, c’est l’embranchement fatal qui a décidé du destin de l’Occident.  Démocrite a construit le modèle d’une physique... [Lire la suite]
11 janvier 2011

Du MANQUE comme CATEGORIE RELIGIEUSE

Et si le manque était une catégorie religieuse, la catégorie religieuse par excellence? "Tu manques de de vérité et de sagesse, (Platon, le Banquet) tu manques de satisfaction et de paix, ton âme est ravagée de l'intérieur par une sourde angoisse, et tu cours, tu t'agites à la recherche d'un Bien qui te manque, qui seul te ferait goûter la félicité!". Encore un pas, et l'on te dira que ce Bien est nécessairement Dieu, et que dans toutes tes recherches c'est Dieu que tu recherches sans le savoir. Et si tu le cherches,... [Lire la suite]
08 juin 2007

PHILOSOPHIE du BORDERLINE : Livre ii, CHAPITRE DEUX

  LIVRE DEUX     CHAPITRE DEUX     DU NOYAU PSYCHOTIQUE     I     Mes bons amis ! Excusez-moi du peu, mais j’ai la conviction de sortir d’une bien mauvaise passe. Je suis comme ébloui, tout chancelant dans la petite lumière du matin, à la manière d’un convalescent perclus d’arthrose qui fait ses premiers pas dans le jardin bruissant et odorant de la clinique. J’ai mal à l’âme, je suis tout esbaudi et claudiquant, incertain du moindre pas comme si le sol allait immanquablement... [Lire la suite]