29 mai 2019

Des DEGRES de l' ECRITURE : aphasie,poésie,discours

  Le degré zéro de l'écriture c'est le silence de la feuille blanche, qui, à son tour, se différencie entre le  mutisme et l'aphasie. Par mutisme il faut entendre la forme pathologique, où tout l'appareil du langage est pour ainsi dire bloqué dans la gorge. L'aphasie, qui lui ressemble de l'extérieur, est tout au contraire cette réserve de vacuité où se tient celui qui en sait trop pour dire, qualité pyrrhonienne par excellence. L'aphasique est au plus près du réel. Le degré un serait la poésie : c'est un subtil mélange de... [Lire la suite]

25 avril 2011

DE l APHASIE : Phie de la Non Pensée IV

                                                 DE  L’ APHASIE                                                            I      L’aphasie pyrrhonienne n’a rien d’un mutisme pathologique, d’une parole entravée ou impossible.... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 décembre 2009

SILENCE MYSTIQUE et APHASIE METAPHYSIQUE

Le "myste" qui s'engage dans les arcanes de la révélation des "Mystères", par exemple à Eleusis, fait voeu de silence éternel : rien de ce qu'il aura vu, entendu, éprouvé, ne doit filtrer au dehors, ni en parole ni par écrit. Ce voeu est absolu. Le Sacré doit être protégé de la profanation. C'est pourquoi nous ne savons presque rien des pratiques et des enseignements ésotériques de la Grèce ancienne. Plus profondément, on peut estimer que le silence est plus qu'une protection légitime contre les curieux : sans... [Lire la suite]