04 juillet 2019

QUI ES-TU ? - Bodidharma

  Qui lirait attentivement les pages de ma rubrique "journal" en saurait sur moi à peu près autant que moi, c'est à dire : rien. Demandez à quelqu'un : Qui es-tu ? C'est le mettre à la torture. Il pourra retourner la question pendant mille ans (mille kalpa diraient les maîtres du Chan) qu'il n'obtiendrait rien de plus qu'une solide migraine. Là- dessus l'animal, et déjà l'humble compagnon du logis, le chien-oreilles-dressées, le chat au regard oblique, ou l'âne si vous avez un âne, l'animal quel qu'il soit, il est ce qu'il est,... [Lire la suite]

31 mai 2019

De la PAROLE POETIQUE

  Ce qui différencie la poésie de la prose ne se ramène pas à une question de présentation, de mise en forme, ni même de rythme. On peut toujours versifier et rimer, cela ne fait pas encore un poème. Ni même de distinguer des thèmes réputés poétiques que par tradition on abandonne au poète, supposé en parler en connaisseur. Tout cela est secondaire, et ne permet pas de capter l'originalité de l'esprit poétique. En fait il faut chercher en amont, dans la disposition très particulière qui fait le poète : un rapport singulier à la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 octobre 2018

De la DEPRISE

  Il n'est pas bon de lire trop de livres. La culture philosophique a aussi ses inconvénients et ses dangers. On pense trop, on se perd dans les subtilités de la langue. On finit par croire que la vérité est dans la langue, alors que la langue n'est qu'un système conventionnel destiné à l'échange. Si l'on n'y prend garde le piège se referme sur nous, et alors nous devenons des bavards et des prétentieux. Il faut sans cesse revenir à l'originaire. Mais si je pense : "il faut revenir à l'originaire" je fais de l'originaire un... [Lire la suite]
05 janvier 2018

AUTOPORTRAIT 4 (fin) - poésie 10

                           10           Ce que nous sommes un dieu le sait peut-être       Mais nous, de notre peu de savoir       Nous faisons des palais de cristal, quand l’orage       Arrache la toiture et les murs, et nous jette       Au tourbillon poussiéreux des hasards.     ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,